Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le déroulement d’un office

Qu’est-ce que la prière ? Un exercice d’éternité

La tradition liturgique nous a transmis depuis toujours une structure, qui fait de l’office divin un beau chemin vers l’écoute de la Parole et son écho dans l’intercession et la louange.

Tout office s’ouvre par une invocation, un cri vers le Seigneur qui sauve : « Dieu, viens à mon aide, Seigneur, à notre secours ! » et la prière s’actualise dans l’instant, l’heure présente ; il s’agit de ressaisir notre quotidien pour le resituer dans l’histoire sainte, présence de Dieu à notre histoire, intégration dans son histoire : c’est l’hymne du jour et du temps liturgique.

Alors vient le chant des psaumes, plus ou moins abondant selon l’heure du jour ou de la nuit : longue méditation de toute l’histoire du salut, résumé de l’histoire biblique, de l’histoire des hommes, affrontés à leurs épreuves, à l’adversité et au mal, mais tendus dans l’espérance vers la reconnaissance et la louange d’un Dieu confessé comme « Sauveur ». Mise en condition, si l’on peut dire, pour nous rendre disponible à l’écoute de la Parole à nous adressée aujourd’hui.

Et l’office culmine ainsi dans l’écoute d’un texte biblique, Parole de Dieu pour éclairer notre quotidien et lui donner sens. Cette lecture appelle d’abord le silence et la méditation, rumination de la Parole. Puis vient la réponse de louange et d’intercession sous diverses formes : louange des cantiques évangéliques de Zacharie ou de Marie, prières formulées au nom de la communauté – intercession ou action de grâces – et par chacun, qui s’accomplit dans la prière du Seigneur, le Notre Père, avant le renvoi de la communauté dans la paix pour la suite du jour et des jours.

Partage cet article