Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avec la communauté d’Hurtebise et ses Amis, nous nous sentons amenés à découvrir plus avant notre place dans le tissage de l’Europe.

Comment porterons-nous la quête d’une âme pour l’Europe ?

Si l’Europe porte des signes d’effritement et de repli, nous voulons résister par le chant de notre vie et, avec saint Benoît, patron de l’Europe, vivre une Europe ouverte, réenchantée.

Soeur Thérèse-Marie nous explique l’origine de cette mission :

En 2017, avec la venue de nos sœurs lorraines, s’est ouverte une aventure nouvelle.

Le monastère d’Oriocourt rêvait de devenir une communauté internationale, priant tout spécialement pour l’Europe. Ce projet est devenu mission pour la communauté nouvelle d’Hurtebise.

Le 13 juin, nos deux communautés se sont retrouvées à Scy-Chazelles pour une Eucharistie sur la tombe de Robert Schuman. Au terme de cette célébration, Monseigneur Lagleize, évêque de Metz, nous a confié spécialement la mission « de prier pour l’Europe et de faire connaître le rayonnement du Serviteur de Dieu Robert Schuman ».Hurtebise Robert Schuman 2

Nous voici donc amenés, en Reliance, avec tous les Amis, à découvrir plus avant notre place dans le tissage de l’Europe. Le Brexit nous a secoués, les revendications nationalistes nous interrogent. Comment porterons-nous la quête d’une âme pour l’Europe ? Si l’Europe porte des signes d’effritement et de repli, nous voulons résister par le chant de notre vie et vivre une Europe ouverte, réenchantée.

Quelques petites actions concrètes sont lancées :

Désormais, les vêpres du troisième vendredi de chaque mois sont célébrées pour l’Europe.
Un espace Europe sera aménagé et déjà l’icône de Saint Benoît vous accueille à l’entrée du monastère.

Pour plus d’informations, voir sur le site de notre monastère :  www.hurtebise.eu/europe