Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Prière à l’abbaye de Maylis

La prière structure notre vie. Sept fois par jour, nous nous rassemblons à l’Église pour chanter ensemble la louange de Dieu dans la liturgie de l’Église. Nous chantons en latin (grégorien) et en français (monodie ou polyphonie).Un temps est aussi réservé à la prière personnelle, la « lectio divina », le matin et le soir. Tout le […]

Service et prière à l’abbaye de Maylis

Besoin de recul, de te mettre au vert ? Que dirais-tu de venir pour un temps de service et de prière à l’abbaye ?Étudiants et jeunes pros, vous êtes les bienvenus en tous temps, mais particulièrement cet été ! Quand et combien de temps ? Nous vous invitons cet été, de fin juin à début septembre […]

Réviser en paix

« Tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père. »Colossiens 3, 17 Des révisions devant Dieu Si tu es étudiant(e) ou lycéen(ne), que tes examens approchent, et que tu désires réviser dans une abbaye, […]

Accueil à l’abbaye N.D. de Maylis

Jésus leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. »   Marc 6, 31 Désires-tu venir à l’abbaye pour une retraite ?Il est possible de rester quelques jours auprès de nous !  Une journée à l’abbaye Voici le menu d’une journée : Tout cela remplit bien une journée, sans TV, sans téléphone […]

Se laisser aimer et contempler par le Seigneur

Mathilde, École de prière 2018 à Maylis

Adoration MathildeJe suis arrivée à Notre Dame de Maylis avec le désir de faire un bilan de mon année et de prendre un temps pour Dieu avant de repartir pour une nouvelle année.

J’étais un peu « à sec », je n’arrivais pas à prier comme avant et j’ai eu beaucoup de mal les premiers jours à ne pas penser continuellement : ce que j’allais faire après la retraite, regarder mon téléphone.. J’ai mis quelques jours à être dans l’instant, ici et maintenant avec le Seigneur.

C’est comme ça que petit à petit j’ai senti que je lui laissé de la place dans mon cœur. Et cela grâce au rythme des offices liturgiques, des topos, des veillées et des temps de silence. Les frères sont très sympas et simples, chacun est accueilli tel qu’il est et l »ambiance est conviviale.

Le dernier jour, une phrase m’a beaucoup touchée et m’accompagne depuis : le plus important est de se laisser aimer et contempler par le Seigneur, afin de regarder avec Son regard.

Merci et loué sois-Tu !

Recadrer mes priorités

Alexandre, Faire le Point 2018 à Maylis

Quelle joie de rencontrer les moines de Maylis et quelle merveille de rencontrer des compagnons de routes !

La retraite « Faire le point » m’a permis de recadrer mes priorités et de donner sens à ce que je peux offrir à mon tour. Le chemin est encore long mais il me semble plus clair désormais. L’accueil des frères, leur témoignage, leur histoire et leur partage y sont pour quelque chose.

La prière nous apprend à dilater notre cœur et à accepter des bouleversements et même des imprévus. Jusqu’au bout, l’Esprit Saint a jailli en moi et comme il est bon de se laisser surprendre !

Cachée dans la belle campagne de la Chalosse, l’abbaye de Maylis offre un cadre digne d’une oasis en plein désert. J’espère avoir semé des plantes qui porteront des fruits et qui pourront, dans les temps à venir, agrandir cette oasis déjà très riche. Je prie pour que l’Esprit Saint puisse nous aider à arroser nos plantes et faire de nos cœurs de belles douceurs.

Présence à Dieu, aux autres, à soi…

Témoignage de Camille, 25 ans, Retraite Faire le Point 2018 

« Faire le point » : thème de la retraite, et bien ce que j’ai pu faire cette semaine, en particulier pendant cette belle balade entre les églises environnant Maylis. Le Seigneur, que j’attendais surtout au cours d’une manifestation sensible, ne pouvait me faire plus beau cadeau d’anniversaire que me donner à contempler sa présence fidèle, à chaque instant, au cours des 25 dernières années (amitiés reçues, moments partagés, grâces obtenues, etc.) Rien de tel pour louer Dieu, réchauffer ma foi parfois endormie et ranimer mon espérance : les années à venir promettent d’être belles !

C’est aussi la joie d’une vie fraternelle que j’ai savourée tout au long de cette semaine : présence discrète et vraie de chacun à travers de petites attentions, un sourire ou un regard, au détour d’une belle discussion ou d’un instant partagé (je garde un souvenir impérissable du lever de soleil, attendu sans un bruit, en haut du clocher de Maylis !), et dans la prière les uns pour les autres. Dieu parle bel et bien à travers nos frères, comme cela nous avait été annoncé en début de retraite ! J’ai été pourtant dubitative un court moment à mon arrivée à l’abbaye, ayant fait récemment l’expérience d’une retraite en silence, et bien décidée à vivre « tranquillement » cette nouvelle retraite dans une relation duelle avec Dieu…

Un temps de famille en Christ

Témoignage de Christophe, École de Prière 2017 à Maylis

Après être arrivé par hasard sur le site internet de Maylis, suite à une recherche sur la permaculture, je suis tombé sur la page des retraites pour les jeunes qu’organisait l’abbaye. L’envie de faire une retraite en monastère me taraudait et l’idée d’une école de prière n’était pas pour me déplaire. Revenu à la foi depuis peu de temps, j’avais à cœur de rencontrer des frères et sœurs en Christ. Les deux désirs, celui d’une retraite et celui de rencontres, se joignaient merveilleusement bien.

Un souci pourtant : venant de région parisienne, l’abbaye me semblait très éloignée et j’ai beaucoup hésité avant de me décider à venir… Finalement, après mûre réflexion, je me faisais une joie d’avoir un temps donné vraiment à Dieu au sortir des concours, et de fuir un peu la frénésie des fêtes de fin d’année où il est parfois difficile de trouver des temps de silence et d’intériorité. En fin de compte… la distance était une bien piètre excuse pour ne pas s’accorder ce temps !

Bref, j’ai vraiment eu le sentiment que Jésus m’invitait à Maylis, et ce que j’y ai vécu n’a fait que confirmer ce sentiment. Là-bas j’ai tout de suite été accueilli fraternellement par les participants, malgré le léger retard qu’avait occasionné quelques péripéties de trajet. Tous d’horizons très différents, nous étions comme de vieilles connaissances qui se seraient données rendez-vous. 

Les journées étaient remplies de prières, celle des offices, celle des chants, celle des repas, des topos, des temps personnels et celle de la beauté du lieu, véritable prière de la Création. Chaque moment était dans la joie et la paix, signe de la présence du Christ !

Très édifiante, la retraite a vraiment été pour moi un cadeau de Dieu, et je remercie les moines pour leur accueil fraternel. Tant de choses se sont passées que vraiment je ne peux que rendre grâce !

Merci Seigneur et que soit bénie ND de Maylis !

Moine : une renaissance humaine et spirituelle

Frère Emmanuel-Marie : Au monastère, renaître…

Ami(e) ! Je viens t’entretenir, non sans appréhension, de ce qui fait le cœur de ma vie de moine. Je prends le risque d’écrire ces lignes dans l’espérance que mon chemin puisse un peu éclairer le tien.

Me voici dans ma trentième année de vie monastique. J’ai vécu, à travers cette déjà longue marche, accompagné par mes frères de l’abbaye de Maylis, une renaissance humaine et spirituelle que je dois à la sagesse de saint Benoît. Voici donc en quelques flashs très incomplets, ce que je souhaite te témoigner de cette renaissance… inachevée.

Frère Oliveto à l’occasion de la parution de son livre « Confession d’un jeune moine »

A l’occasion de la parution de son livre « confession d’un jeune moine », frère Oliveto a répondu à quelques questions.  « Etre moine en 2018, ça n’est pas une vie extraordinaire ». Pour frère Oliveto il s’agit d’une voie singulière mais qui s’inscrit dans l’ordinaire des jours. L’enjeu est d’aimer… https://www.abbayedemaylis.org/2017/08/29/confession-dun-jeune-moine/