Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Témoignage de Sr Praxeda

Je suis à mon Bien-aimé et mon Bien-aimé est à moi (Cant 6, 3)

Je n’ai pas peur de prendre ces paroles de l’épouse du Cantique des Cantiques à mon compte, car je suis sûre de l’amour et de la fidélité du Seigneur envers moi. Malgré ma petitesse, je crois (et je l’ai toujours cru) que le Seigneur m’aime, Il s’intéresse à moi !

Même si je n’ai aucun doute sur la réalité de mon appartenance à Jésus, il reste quand même un chemin à parcourir, un espace à conquérir, une conversion à vivre pour que le ‘vieil homme’ soit entièrement détruit en moi et pour que le Christ Jésus prenne toute la place.

Être entièrement au Bien-aimé et oser conquérir le Bien-aimé, pour moi, c’est accepter de jour en jour d’entrer dans ma vocation de femme, je vais dire d’épouse et de mère. Une femme pour moi, surtout une femme consacrée au Seigneur ne peut avoir d’autres buts dans sa vie que celui d’appartenir entièrement à son Divin Époux et par Lui, avec Lui et en Lui, dans la joie et la douleur, d’enfanter des enfants pour le Royaume.

Oui, pour moi, l’épouse de Jésus est cette femme dont il est dit dans le psaume 112 ‘Heureuse mère au milieu de ses fils’. Car cette mère, tout en étant stérile biologiquement, a été choisie par son Dieu pour vivre en sa maison et entourer d’amour tous les enfants de Dieu.

Sr Praxeda

Partage cet article