Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Comme carmélites, nous sommes souvent renvoyées à cette question : comment une femme peut-elle renoncer au désir, tellement inscrit en elle, de se marier, de pouvoir donner la vie ; ou encore, comment peut-elle renoncer à sa liberté pour « s’enfermer derrière des grilles » ?

Je crois que nous ne pouvons renoncer à une chose bonne que lorsque Jésus nous en découvre une plus fabuleuse encore ! Si Jésus, dans l’Evangile, nous demande de passer par la porte étroite, c’est parce qu’Il veut nous faire entrer dans une fécondité plus grande, la Sienne !

Il veut nous faire lâcher nos petits plans de bonheur terrestre, souvent étroits et limités, pour nous faire entrer dans Son grand plan d’amour, dans ce qu’Il a imaginé de meilleur pour nous…

Pour une carmélite, la vie fraternelle avec les Sœurs est le plus précieux des trésors : c’est là, le plus souvent, que je peux découvrir si ma vie en communion avec Jésus est authentique… ou non !!

Connaître Jésus, c’est aussi et surtout aimer toutes personnes. Nous ne sommes pas chrétiens tout seuls ! Le visage des personnes que nous rencontrons nous révèle Sa présence.

Je peux témoigner que ma joie la plus profonde comme carmélite est l’intercession. Savoir que dans l’enfouissement de ma vie « au désert », offerte par amour, par mon humble fidélité quotidienne, je peux oeuvrer à ce que la terre entière découvre le Seigneur et son Evangile !

Et je sais que même si ma vie est cachée, elle lance à tous mes frères en humanité une question silencieuse : qui est Jésus pour toi ? Regarde-Le ! Laisse-toi aimer par Lui, crois à Son Amour car Il veut faire de grandes choses dans ta vie !!

Sr Emérentienne de Jésus Crucifié- Carmel de St Sever