Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

eau abbaye maumont3° dimanche de Carême (Année A)

Jn. 4, 5-42                                                    

   Quand bien même aurions-nous lu maints commentaires sur cette page d’Évangile, entendu bien des homélies et des meilleures, aucune parole n’atteindra la profondeur qui sourd ici, ni n’épuisera la Source qui répond à nos soifs.

   Quelques instants d’une rencontre, d’un dialogue vertigineux si proche de nos propres attentes. Jésus dit le premier « Donne-moi à boire ! » Puis la Samaritaine : « Donne-moi de cette eau que je n’ai plus soif ! »

    Pourtant une question demeure ouverte pour chacun, qu’il se situe au début ou au terme du récit jamais clôt : Y a-t-il encore une source au bout du chemin ? Et cet appel qui nous tenaille de son urgence absolue : J’ai soif ! Cette Samaritaine devient notre contemporaine. Anonyme mais tellement notre sœur en humanité. Jésus est là, « à même la source ». Il n’attend personne. Mais quelqu’un vient. Un échange de désir profond naît. Qui a le plus soif ? Qui a soif de quoi, de qui ? De quel essentiel cette soif est-elle le signe ? D’où vient-elle et où va-t-elle ? eau rocher abbaye maumont

   Bien au-delà des apparences, bien plus avant qu’un besoin, elle devient une urgence et des deux côtés : urgence de se donner, urgence de recevoir : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dis : ‘Donne-moi à boire’, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. » « D’où as-tu donc cette eau vive ? » Duo prégnant d’une quête infinie en son commencement, émergence absolue d’un don que plus rien ne tarira. Juste distance d’une attente à la source, d’une soif jamais désaltérée, appel au renouveau pascal.

  La vérité peut venir au jour sans crainte de la blessure.

 

Ne serait-ce pas la grande lumière jaillissant de la Source, évoluant en rivières vers l’océan :

« Déjà les champs sont blancs pour la moisson ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *