• Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus

Carmel de Verdun

Témoignage de vocation d'une carmélite

                               soeur du Carmel de Verdun

Avant l’âge de 18 ans jamais je n’avais envisagé le chemin de la vie religieuse, je désirais avoir une profession au service des autres, me marier et bien sûr avoir des enfants. Et puis les choses ont pris un autre cours…

Je suis née dans une famille pratiquante plus par tradition que par véritable foi vivante et arrivée à l’adolescence, j’ai laissé tout tomber… En gardant cependant, dans le fond,  une certaine foi en Dieu, avec des interrogations, une quête... Mais Dieu restait pour moi un Etre lointain, qui ne changeait pas grand chose à ma vie : Lui devait me chercher sûrement  plus que je ne Le cherchais… Et puis ce fut la rencontre, en ma 18ème année justement, au cœur de la plus sombre période de ma vie où il ne m’était même pas venu à l’idée de me tourner vers Lui…

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Témoignage d'un appel au Carmel

                       soeur du carmel de Verdun

Cela fait 55 ans et quelques mois… Je me revois dans l’élan de mes 20 ans, gaie comme un pinson, irréaliste au possible des difficultés qui m’attendaient, mais follement éprise de mon Seigneur...

Il était tout pour moi, Il m’a aidée à tout traverser et c’est bien sûr à cause de Lui et pour Lui que je suis restée. Après toutes ces années, passées au carmel,  je suis restée la même tout au fond, portant en moi une immense dette de gratitude envers le Seigneur, mais aussi vis à vis de mes racines, mes sœurs, et tous ceux et celles qui m’ont aidée. J’ai été bien émondée, l’idéalisme, voire l’exaltation des débuts se sont envolés… Ils ont été remplacés au fil des années par une gratitude sereine qui ne me quitte pas, le regard de plus en plus tourné vers les affamés et assoiffés de Justice et de Paix. « Rien, rien, rien, non je ne regrette rien… » chantait Edith Piaf. Sr B de R

0
0
0
s2smodern

Le carmel, un espace contemplatif, lieu d'intériorité...

                               soeur du carmel de VerdunL'intériorité, cela passa déjà par une présence et un lieu. Plutôt que de parler de "clôture", nous préférons parler aujourd’hui d’espace contemplatif. Il n’en reste pas moins que cet espace est délimité par une clôture. Tout se vit à l’intérieur. Pour vivre l’intériorité dans ce lieu, cela demande que l’on s’investisse vraiment dans la prière, dans les relations fraternelles, dans le travail, dans le don de soi à Dieu et aux autres...

La clôture a été souvent comparée au désert où on cherche Dieu et où on le trouve. Le désert c’est aussi le lieu où on ne peut pas échapper au regard d’autrui, parce qu’il n’y a pas grand-chose pour se cacher...On y découvre sa fragilité et sa faiblesse.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

La prière de l'Oraison, un chemin de vie au Carmel...

                        carmel de verdun

Qu’est-ce qui peut bien amener des personnes à entrer dans cette aventure ?  Sans doute, à l’origine, d’une manière ou d’une autre, cette découverte essentielle que je suis aimée, cherchée, désirée... Ainsi le chante Isaïe: « Le Seigneur m’a appelé dès le sein maternel, dès les entrailles de ma mère il a prononcé mon nom» (Is 49,1), et le prophète nous fait entendre le cri d’amour de Dieu pour son peuple : « Tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et je t’aime. (…) Vois, je t’ai gravée sur les paumes de mes mains.»  (Is 43,4 ; 49,16). Oui, à l’origine de mon chemin il y a la découverte d’un Amour personnel et c’est cet amour qui éveille ma propre réponse. Comme l’écrit Ste Thérèse d’Avila, notre fondatrice : «L’amour attire l’amour. » (Vie 22,14). Marcher sur le «chemin de l’oraison»  finalement, c’est se laisser conduire dans une relation d’amitié, d’intimité avec le Christ. Mais pourquoi parler de la prière en terme de « chemin » ?

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

25 ans d'engagement au carmel...

                               soeur du Carmel de Verdun

Ma vie au Carmel est une alliance avec le Christ... Avant tout, il y a une détermination, un vouloir faire quelque chose, donner un sens à sa vie. Dieu ne m’a pas donné la vie, le don de la vie pour rien. Qu’est-ce que je veux en faire ?

J’ai d’abord cherché quelque chose qui va vers les autres, un métier de relation d’aide : infirmière... Profession exercée de longues années avant de m’approcher d’un Carmel... Sur ce chemin là, à travers des rencontres, j’ai cherché l’engagement de l’intérieur... Puis la rencontre vraiment décisive avec la Personne du Christ. Ma vie au Carmel est une alliance avec la Personne du Christ. Et on se rend compte, on découvre que c’est Lui le premier qui fait alliance avec nous qui nous précède toujours sur le chemin.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.