Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

prosternation-abbaye-maumont-toujours« Veux-tu, par la profession monastique, t’unir à Dieu plus intimement et pour toujours ?
Oui, je le veux.

Les années ont beau passé, je constate que cette question ne vieillit pas. Elle garde sa jeunesse dans la trame du quotidien ; les évènements joyeux et éprouvants ne la flétrissent pas, bien au contraire !

Je l’entends chaque fois avec un ton plus grave et plus aimant.
Pourtant j’aurais de quoi avoir peur, car au fil du temps, j’ai appris à découvrir ma faiblesse. Puis-je encore compter sur mes forces pour répondre de tout mon cœur : « oui, je le veux » ?

bourgeon-abbaye-de-maumontCe que je sais, c’est que je ne dispose que d’une certitude : le jour de mon engagement, le Seigneur s’est engagé lui-même, livrant sa Parole à la fragilité de la mienne. De sa fidélité, je n’ai aucun doute et s’il m’arrive de tomber, l’expérience m’a prouvé que la communauté est là, confiante, fiable dans sa propre constance devant la durée. Je perçois combien mon engagement prend sa mesure et sa consistance dans ce corps communautaire. C’est ici que je me suis engagée pour servir Dieu et l’Eglise.
Faire un choix aussi décisif, se lier pour le meilleur et pour le pire à une communauté, n’est-ce pas limiter la diversité des expériences, se priver de tous les autres possibles que nous offre la vie ?
J’ai choisi librement de m’engager sans conditions à la suite du Christ, parce que je crois qu’un tel engagement donne sens à toute ma vie. Non seulement ma profession monastique oriente mes décisions, mes actions, ma manière de penser, mes relations, mais je suis sans cesse en devenir. Les actes que je pose me transforment lentement, et m’appellent à davantage de cohérence dans ma vie. Ce que je perds peut-être en superficie, je pense que je le gagne en profondeur.

Sœur Marie-David

choeur-abbaye-de-maumont

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *