Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

abbaye maumont vie monastique 61   30°dimanche T.O. (Année C)

   Lc. 18, 9-14                                                                         

  D’expérience, nous savons que la comparaison est l’attitude qui conduit à ne plus se reconnaître soi-même ni reconnaître l’autre. Elle fait naître une ambigüité profonde qui annihile toute relation et rend la vie insupportable. Être simplement qui je suis, ni au-dessous, ni au-dessus des autres : voilà qui rend heureux et clarifie le regard.

   Un apprentissage est le plus souvent nécessaire pour en arriver là. Mais quel beau chemin de vérité et d’humanité s’ouvre alors ! Quelle joyeuse liberté mise au large corps et âme !

  N’est-ce pas ce que Jésus veut éclairer pour nous en nous proposant cette parabole des « deux hommes montés au Temple pour prier » ?2 cierges abbaye maumont

Oui, même dans notre vie spirituelle, nous pouvons être tentés par la comparaison qui juge, divise, oppose… Se situer avec justesse devant Dieu va de pair avec la manière dont je considère mes frères.

  Se rapprocher ainsi de Dieu crée l’unité entre les hommes par le chemin de l’humilité.

  N’oublions pas qu’humanité et humilité ont même racine : humus, la terre.

abbaye maumont vie monastique 105 

   Nous sommes donc tous de cette même terre-mère et rien ne nous différencie fondamentalement. « S’abaisser » comme le demande Jésus, c’est entrer dans une maîtrise de notre orgueil toujours prêt à rejaillir dans la relation.

  Mais ce n’est rien perdre de soi-même ! Au contraire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *