• Annonciade

    Les Soeurs de l'Annonciade

    Au début du 16ème siècle, Sainte Jeanne de France fonde la Fraternité Annonciade d'inspiration franciscaine. Les Sœurs se mettent sous la protection de la Vierge Marie et la prennent comme modèle.
    Ayez continuellement la Vierge de­vant les yeux
    Prologue de la Règle de l'Annonciade
  • Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît
  • Cisterciens

    Les Cisterciens

    A Cîteaux en Bourgogne fut fondé le premier monastère cistercien au 12ème siècle par trois bénédictins, Saints Robert, Albéric et Etienne. Des Sœurs firent de même à l'abbaye de Tart. La simplicité est un valeur qui leur est importante.
    La mesure d'aimer Dieu, c'est d'aimer sans mesure
    Saint Bernard
  • Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus
  • Clarisses

    Les Clarisses

    Les Clarisses tiennent leur nom de Sainte Claire d'Assise qui fonde cet ordre au 13ème siècle à la demande de Saint François d'Assise. La vertu évangélique de la pauvreté fait toute leur richesse.
    Regarde-le, médite-le, contemple-le,
    Sainte Claire
  • Dominicaines

    Les dominicaines

    Les Sœurs dominicaines soutiennent la prédication des frères par leur prière. Offrant à ceux qui le désirent un lieu de prière et de silence, leurs communautés sont elles-mêmes une prédication.
    Être saint, c’est être la personne que Dieu a créée pour être ce qu’elle est
    Fr. Timothy Radcliffe
  • Visitandines

    Les Visitandines

    L’ordre de la Visitation a été fondé en 1610 par Saint François de Sales et Sainte Jeanne de Chantal. Les visitandines cherchent à vivre les vertus du Cœur de Jésus : la douceur et l’humilité, dans la joie et la simplicité.
    Il faut tout faire par Amour et rien par force. 
    Saint François de Sales

Témoignages

Un sens à ma vie ?

Un sens à ma vie ?Quel sens donnez vous à votre vie?

Je voulais que ma vie ait un but, être à ma façon un témoin, un acteur dans l’église, vivre pleinement ma vocation de baptisé.

J’ai quitté certes des biens matériels, mais le Christ a promis de rendre à ceux qui le suivraient le centuple dans l’au-delà. Mais déjà, dès à présent on reçoit une grande liberté intérieure en se libérant de ce qui peut enchaîner dans la vie (consommation, rivalité, ambition et désirs de toutes sortes).

Lire la suite

Vivre auprès des moines

témoignage de jeuneQu'est-ce que cela vous apporte de vivre auprès des moines ?

Rencontrer les moines de l’Abbaye de Lérins et les côtoyer ; c’est rencontrer le désir profond d’aimer toujours davantage et d’avancer. C’est rencontrer des hommes de prière, ancrés en Dieu et ouverts sur le monde.

Lire la suite

Le temps passé dans une communauté monastique

Temps passé dans une communauté monastiqueQue vous apporte le temps passé dans une communauté monastique ?

Pouvoir « rentrer chez soi », revenir au plus profond de soi et de ses attentes véritables dans un temps de retrait, de coupure du monde, hors de notre quotidien : se couper de toutes nos habitudes pour se ressourcer, prendre du recul sur les choix de notre vie, retrouver l’essentiel de ce qui nous anime profondément, voir dans quoi peu à peu on s’est perdu, laissé envahir contre notre gré profond

Lire la suite

La vie monastique

la vie monastiqueQu'est-ce que la vie monastique pour vous ?

Le signe, à travers des hommes et des femmes qui ont choisi de se consacrer exclusivement à Dieu ici-bas, que Dieu seul suffit, que Dieu seul est nécessaire ici-bas, plus grand que tous les désirs de notre vie, et capable de tous les combler ; de combler à Lui seul un cœur humain en toutes ses attentes

Lire la suite

"Femme" et "carmélite" !

rose blancheComment vivre sans tendresse, sans vie de couple, sans complicité ?

 

     Bientôt, vingt trois ans que je suis au monastère…
je crois bien que je me sens toujours « femme »...
peut-être même de plus en plus... jusqu’au plus profond de mon être..

Aujourd’hui comme hier, reste pour moi, prioritaire d'épanouir toutes mes capacités d’aimer…
                                                                                  et particulièrement, celle de

...

Lire la suite

Comment avez-vous découvert votre vocation ?

" - Le cœur du problème, c'est le salut en Jésus Christ. Le Christ m'est apparu, comme à beaucoup d'ailleurs à ce moment là, en particulier au cœur de la communauté de Taizé, comme celui qui était capable de me donner le sens pour ma vie, qui est capable de me toucher personnellement..."

Lire la suite

Qu'est-ce que la vie Monastique ?

"Relever un défi"."Se mettre en route, à la recherche de Dieu et du vrai bonheur parcequ'en lui seul on peut le trouver". "Être une sentinelle sur les brèches d'un monde blessé et prier pour le monde". "Une grande aventure avec des frères avec qui nous cherchons Dieu, nous essayons de l'écouter, de le suivre..."

Lire la suite

Témoignage : Bien comme je suis !

Sr Anne Samuel2J’irai vers Dieu qui est toute ma joie !

Cette devise, je l’ai choisie à cause du thème de la joie et de la dynamique qu’elle contient. Il me semble pouvoir dire aujourd’hui en toute sincérité que je suis heureuse, profondément heureuse d’être comme je suis et je mesure bien tout le poids de mes mots !!! Mots qui pourraient choquer plus d’une personne, surtout dans notre société actuelle, mais qui traduisent pourtant la réalité.

Lire la suite

L'appel au Carmel

Profession d'une jeune dans les mains de sa prieureSœur Claire et sœur Marie, quand et pourquoi avez-vous voulu devenir carmélites ?

Sœur Marie : A 8 ans, j’ai découvert la vie de Saint Bernard puis de Thérèse de Lisieux. Sans savoir pourquoi, j’ai eu la certitude que cette vie me rendrait heureuse et je n’avais plus que ce désir : faire comme Thérèse, aimer Jésus et le faire aimer.

Sœur Claire : C’est l’amour… rien que l’amour… qui m’a attirée au Carmel ! La

...

Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.