Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Accueil des scouts à Brou

Cher scout,Nous sommes heureuses de vous accueillir au Monastère Saint Joseph. Vous trouverez cidessousnos conditions d’accueil :I – Participer au moins à un office par jour et à la messe du dimanche (cf horaires des offices).II – Veiller au silence autour du monastère pour le repos et le recueillement des soeurs et desautres hôtes.III – […]

Accueil des étudiants à Brou

Chère étudiante, étudiant,Tu as choisi de venir dans notre monastère pour tes révisions, nous sommes heureuses de t’accueillir. Tu trouveras ci-dessous nos conditions d’accueil : I – Participer au moins à un office par jour (cf. horaires des offices).II – Veiller au silence dans le monastère et en particulier dans les chambres (pas de téléphone, […]

Qui sont les bénédictines de Jésus Crucifié ?

« Nous avons été fondées en 1930 et sommes arrivées à Brou-sur-Chantereine (Seine-et-Marne) dès 1933. Nos fondateurs voulaient offrir une possibilité de vie monastique à des jeunes femmes atteintes dans leur santé. Dans notre communauté, il y a toute sorte de limites dues à la santé, toute sorte de maladie ou de handicap physique qui sont […]

Un monastère joyeux pour des soeurs à la santé fragile

Témoignage de soeur Mathilde

« Ma rencontre avec la Congrégation des Bénédictines de Jésus Crucifié (à Brou-sur-Chantereine en Seine-et-Marne) est le fruit de la prière. En effet, comme la plupart de mes sœurs, j’avais commencé ailleurs ma vie religieuse, à un endroit où mon désir de vie bénédictine n’a fait que croître, en même temps que mon état de santé se détériorait, signe que ma place n’était sans doute pas là. Je ne pouvais plus tenir mais quel chemin prendre ? Retourner dans le monde ?… Mais l’appel continuait à retentir dans mon cœur ! Je me sentais dans une impasse.

C’est par une sœur des Bénédictines de Sainte-Bathilde (congrégation dont nous nous rapprochons en vue d’une fusion dans les années à venir) que j’ai entendu parler de Brou et que s’est ouvert une porte. Venue pour un temps de repos et formidablement accueillie, je me suis vite sentie bien ici, prenant en même temps conscience à quel point je me forçais dans mon ancienne Congrégation.

Soeur Anne Samuel de la Croix glorieuse

Témoignage de Soeur Anne Samuel

Il me semble pouvoir dire aujourd’hui en toute sincérité que je suis heureuse, profondément heureuse, d’être comme je suis et je mesure bien tout le poids de mes mots !!! Mots qui pourraient choquer plus d’une personne, surtout dans notre société actuelle, mais qui traduisent pourtant la réalité.

J’ose à peine dire ce que je vais dire, sans paraître bien orgueilleuse, mais j’ai souvent l’impression d’être une icône vivante de la Croix Glorieuse ! En effet, il y a en moi à la fois la Croix de par le handicap, et les souffrances qui en découlent, et il y a la joie.

Cette joie vient aussi du fait que j’ai trouvé comment peut se manifester ma fécondité et je l’ai trouvé dans ma vocation au sein de cette communauté : mystérieusement, après bien des luttes et des souffrances, mon handicap est devenu le lieu où peut rayonner la Gloire de Dieu ; il n’est pas un fardeau que je porte vaillamment sur mes épaules, il est ce lieu où Dieu fait germer, au sein de ma terre souffrante, la Vie et la Joie.

Témoignage de Sr Praxeda

Je suis à mon Bien-aimé et mon Bien-aimé est à moi (Cant 6, 3)

Je n’ai pas peur de prendre ces paroles de l’épouse du Cantique des Cantiques à mon compte, car je suis sûre de l’amour et de la fidélité du Seigneur envers moi. Malgré ma petitesse, je crois (et je l’ai toujours cru) que le Seigneur m’aime, Il s’intéresse à moi !

Même si je n’ai aucun doute sur la réalité de mon appartenance à Jésus, il reste quand même un chemin à parcourir, un espace à conquérir, une conversion à vivre pour que le ‘vieil homme’ soit entièrement détruit en moi et pour que le Christ Jésus prenne toute la place.

Amour et vie Fraternelle

La vie communautaire dans sa double dimension de dépendance et de vie fraternelle, est une aide puissante. Un climat de clarté, de confiance mutuelle, des relations cordiales, simples et vraies, permettent d’assumer joyeusement la solitude et de grandir vers la maturité d’esprit, la tendresse de cœur, la transparence du regard, signe d’un célibat heureusement vécu. […]