• Bénédictins
    benoitscholastique

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye Saint-Pierre de Solesmes

Chantez au Seigneur un chant nouveau

solesmes-pere-rochon-zIl y a soixante ans, je recevais une grâce d'émerveillement devant la vocation monastique solesmienne, l'essentiel était la louange de Dieu. Comme le rossignol ne se lasse pas de chanter, le moine ne se lasse pas de louer Dieu. L'autre image qui m'a frappée c'est la communauté entrant au chœur en ordre derrière son Père Abbé. La louange est facilitée, amplifiée, durablement forte parce que ce n'est pas le fait d'un individu seul, mais l’œuvre d'un groupe structuré.
J'ai souvent réfléchi sur ce primat de la louange qui correspond à la première demande de la demande du Notre Père : que ton Nom soit sanctifié. Tout, c'est-à-dire toute la vie de l’Église, en découle.
Mais je crois que pour entendre cet appel à la louange, j'avais été sensible à un autre appel : l'appel à la perfection. Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait, et si tu veux être parfait, vends tout ce que tu as … etc. Paroles illustrées par saint François d'Assise et par le chapitre septième de la première Lettre aux Corinthiens : « celui qui se marie fait bien, celui qui ne se marie pas fait mieux ».

Père Paul-Alain Rochon

J'ai choisi la liberté

solesmes-frere-nicolasL’Évangile nous rapporte qu'un jour, le Seigneur dit à ses disciples : Si quelqu'un veut me suivre, qu'il se renonce soi-même, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive (Matthieu 16, 24). Deux mille ans plus tard, des jeunes chrétiens choisissent encore de répondre à cet appel mystérieux. Du jour au lendemain, ils décident de tout quitter pour s'engager à la suite de Jésus.
À l'âge de 30 ans, après avoir moi aussi entendu cet appel, j'ai décidé de renoncer à tout pour le Christ en me mettant à l'école de saint Benoît. Après avoir travaillé 10 années dans le domaine des nouvelles technologies informatiques, j'ai laissé ordinateurs, internet, téléphone portable, télévision, appareil photo et ma moto, pour me consacrer à Dieu seul ! Curieusement et heureusement, je suis bien plus libre qu'avant. Si tu veux être parfait, va vendre tout ce que tu as, donne-le au pauvre, puis viens et suis-moi (Matthieu 19,16).

Lire la suite

Gaudete !

Gaudete !Réjouissez-vous !

Le Seigneur Jésus a dit : Ne vous donnez pas un air sombre comme font les hypocrites (Mt VI, 16). On ne sert pas Dieu avec un air maussade. L’Apôtre ajoute : Réjouissez-vous. C’est l’objet du précepte : la joie. Puis la qualité de cette joie, son motif : Réjouissez-vous dans le Seigneur. Quand faut-il se réjouir ? Toujours. Et après, que faut-il faire ? Il semble qu’après avoir prescrit la joie, il y avait une place pour un autre devoir et une autre prescription ; mais l’Apôtre a foi dans la suffisance de la joie seule : Je vous le dit de nouveau : réjouissez-vous. Cela suffit. Lorsque l’âme est joyeuse, elle est bienveillante aussi. La charité s’exerce spontanément et d’elle-même. Même elle est contagieuse, la joie. Ceux qui ont de la joie en donnent tout autour d’eux. Et le motif de cette joie et de cette charité est simple : Le Seigneur est proche. Il est tout près. Il est intime. Il vit en nous. Notre joie est de Lui appartenir.

Parole d’ancien…

Paroles d'ancien ...N’ayez jamais de tristesse. C’est faire honneur au Seigneur que d’être heureux toujours et invinciblement, pour le très simple motif qu’il est heureux et qu’Il est avec nous. Les événements extérieurs, quels qu’ils puissent être, ne changent rien à Dieu, ni à ce que nous sommes devant Lui. Notre vie intérieure, et notre être spirituel, dans leur développement, sont affranchis de tout ce qui arrive. Nous sommes, nous serons éternellement devant Lui et pour Lui ce qu’a fait de nous notre baptême, notre profession monastique, et la forme toute personnelle de grâce qui nous a été donnée.

Lire la suite

  • 1
  • 2

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.