Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

carmel de surieu - Saint Pierre et Saint PaulMercredi 29 juin – Solennité de Pierre et Paul

Horaires de la Messe et des Offices monastiques en page d’accueil du Carmel de Surieu (horaires de semaine)

Ils m’ont appris à vivre !
Cois-tu que ce soit là peu de chose de savoir vivre ?

Une glorieuse solennité nous illumine aujourd’hui. Voici Pierre et Paul, ces deux grands flambeaux placés par Dieu dans le corps de son Église pour y être comme la double lumière des yeux. Il convenait que de tels pasteurs, de tels docteurs, soient établis sur le genre humain, eux qui étaient à la fois doux, puissants et sages. Doux pour m’accueillir avec tendresse, puissants pour me protéger efficacement, sages pour me guider jusqu’au chemin et sur le chemin qui conduit à la Cité.

Qui fut plus doux que Pierre qui appelle si doucement les pécheurs, comme l’attestent les Actes des Apôtres et l’ensemble de ses épîtres ? Qui fut plus puissant que lui à qui la mer obéit qui s’offrit solide sous ses pieds ? Il a reçu les clés du Royaume à un titre si exceptionnel que la sentence de Pierre précède la sentence du ciel : « Tout ce que tu auras lié sur la terre, déclare le Seigneur, sera lié dans les cieux ». Et qui est plus sage que lui qui n’est enseigné ni par la chair ni par le sang ?

carmel de surieu - Saint Pierre et Saint PaulTrès volontiers aussi, je m’attache aux pas de Paul, cet homme si rempli de douceur qu’il pleure pour ceux qui ont péché et n’ont pas fait pénitence ; plus fort que tout empire et puissance ; qui nous apporta à profusion la sagesse et la moelle des sens sacrés ?

Tels sont nos maîtres qui, du Maître suprême, ont appris de façon plénière les chemins de la vie, et nous les enseignent encore aujourd’hui. Que nous ont donc appris, que nous apprennent-ils les saints Apôtres ? Non pas l’art de la pêche, ni à tisser des tentes ou autre chose de ce genre ! Ils m’ont appris à vivre ! Crois-tu que ce soit là peu de chose de savoir vivre ? C’est quelque chose de grand, mieux, c’est ce qu’il y a de plus grand ! Une bonne vie, voilà ce que c’est : endurer les maux, faire le bien et persévérer ainsi jusqu’à la mort.

Et toi qui vis en communauté, je pense que tu vis bien si tu vis d’une manière ordonnée, sociable et humble. Ordonnée quant à toi, sociable quant aux autres, humble quant à Dieu. Voilà comment les Apôtres m’ont appris à progresser ! Grâces t’en soient rendues, Seigneur Jésus, toi qui as caché ces choses aux sages et aux prudents, et les as révélées à ces petits qui t’ont suivi, laissant tout pour ton nom (saint Bernard, “Pour la fête des saints Apôtres Pierre et Paul”).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *