• Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus

Carmel de Saint Maur

Joie et mission au Carmel

carmel saint-maur joie mission eglise monde prière vie fraternelleEt qu'en est-il de la joie au Carmel ? Si la joie véritable se trouve dans la communion avec Dieu, alors le Carmel est espace de joie. Cette communion se vit dans la prière pour l'Eglise et le monde et aussi, plus prosaïquement, dans la vie fraternelle, avec ses épreuves et ses joies. La vie fraternelle est le premier apostolat des religieux. Notre mission particulière dans l'Eglise découle du charisme propre à notre Ordre.

 

 

carmel saint-maur mission joie prière monde église "Que l'amour fraternel vous lie d'affection entre vous, chacun regardant les autres comme plus méritants, d'un zèle sans nonchalance, dans la ferveur de l'esprit, au service du Seigneur, avec la joie de l'espérance, constants dans la tribulation, assidus à la prière, prenant part aux besoins des saints, avides de donner l'hospitalité."
Romains 12 10-13

Dans un article intitulé " La voie du Carmel aujourd'hui " et paru dans la Documentation Catholique du 18 mars 2012, le Père Général de l'Ordre du Carmel thérésien, le Père Saverio Cannistrà souligne deux traits caractérisant la mission du Carmel dans l'Eglise :

"Le message fondamental que le Carmel de sainte Thérèse d'Avila et saint Jean de la Croix est invité à annoncer "de génération en génération" est celui de la proximité de Dieu à l'homme et du changement radical qu'une telle proximité produit dans l'expérience que l'homme fait de lui-même."
Père Saverio Cannistrà – Père Général de l'Ordre du Carmel thérésien

"Le pain rompu devient Eucharistie : le corps crucifié devient le corps glorieux du Ressuscité. C'est cela le mystère qui se réalise dans la rencontre avec Dieu. Tout cela est bénédiction, la parole qui dit du bien de nous et qui, la disant, la conçoit en nous. C'est cela la parole que l'oraison nous apprend à écouter et, une fois entendue, nous ne pouvons la garder pour nous. Elle demande à être communiquée, prononcée sur chaque souffrance, sur chaque blessure, sur chaque vie brisée. C'est, à partir de mon expérience, l'unique vraie mission du Carmel dans l'Eglise et le monde d'aujourd'hui."
Père Saverio Cannistrà – Père Général de l'Ordre du Carmel thérésien

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.