Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

saintbernardiconepetitLes saints de tous les âges ont tous un air de famille qui ne trompe pas. Martyrs ou mystiques, évêques ou laïques, évangélisateurs ou caritatifs, leur traits reflètent l’unique et inépuisable mystère du Christ; le Christ sur la montagne ou le Christ dans la foule, le Christ qui guérit ou qui enseigne, le Christ tourné vers son Père… Ce sont les traits d’un même visage. Et pourtant, les saints différent étonnamment les uns des autres.

Tous ont cherché (ou recherchent) à connaître la volonté de Dieu et à l’accomplir. Il ne s’agit pas tant de quitter le monde pour adopter un style ou un état de vie, que de trouver sa place dans ce monde, autrement dit sa « vocation » en réponse à l’appel de Dieu.

Quels sont les traits de la sainteté qui répondent aux attentes actuelles de l’Eglise ? Il semble que nous cherchions moins en eux des modèles à imiter ou à suivre que des compagnons de route qui, avec des limites et marqués par leur temps, nous les rendent familiers et crédibles. Souvent ils ont eu à affronter les combats de la foi qui sont les nôtres, les mêmes défis de l’espérance, les mêmes provocations de la charité et y ont apporté une réponse neuve et irréfutable.

Nous sommes chrétiens non seulement pour être plus heureux, mais pour être plus vivants. C’est pour cela que notre Eglise est l’Eglise des saints, non pas des morts mais des vivants.

La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant, disait saint Irénée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *