Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

 Aurore3Ce qui m’a aidée à vivre l’année de la Miséricorde : Juger intérieurement avec plus de tolérance et miséricorde les faits et gestes de mes sœurs qui peuvent me choquer…me gêner…voire me blesser… en pensant que nous n’avons pas eu la même formation initiale, vécu la même vie…  J’en conclus que j’aime davantage mes sœurs telles qu’elles sont, avec leurs qualités et en supportant mieux leurs travers, étant sûre qu’elles le font elles-mêmes à mon égard…
                                                               Sr Antoinette

« Allo ! Le monastère du Carmel ? Bonsoir…
Pour la première fois, à Nevers, une équipe toute naissante des petits frères des pauvres organise un  réveillon pour les personnes isolées, le soir de Noël… Nous aimerions proposer à ceux qui le souhaitent de participer à la messe de la Nativité avant de nous rejoindre…. Mais pour que la soirée ne soit pas trop fatigante pour les plus âgés, il faudrait que la messe soit à 18h… Nous n’avons pas trouvé d’église pour nous accueillir… Est-ce que… ? à tout hasard, vous accepteriez ??? »

Comment fermer notre porte à un tel appel ?creche 2015
Une messe de minuit à 18h au Carmel, c’est un peu un comble !
Et ça dérange nos petites habitudes…

Mais… O.K !
Et, nous voilà embarquées dans cette aventure qui se découvre à nos yeux… comme un passage du Seigneur… tant c’est une célébration colorée,  priante… vivante… où se retrouvent des gens de tous les milieux…
Isolés et personnes marquées par la précarité, réfugiés et bonnes familles de Nevers et d’ailleurs… enfants (2mois le plus jeune) ados, jeunes, jeunes familles et personnes d’un âge honorable… la palette est très étendue… Nous attendions 150… 180 personnes ! Nous étions 280 sans compter les enfants (une bonne vingtaine) et les sœurs de la communauté !
300 personnes ! Inutile de dire que l’accueil fut un peu folklo… dans notre chœur, il y avait des personnes assises à 2 dans une stalle… dans la chapelle, il en est resté debout, malgré tous mes efforts  pour extirper de la maison, tout ce qui pouvait  rester comme sièges…
Mais quel cadeau ! Tant de joie sur les visages !… ce ‘je ne sais quoi’  si difficile à exprimer… quelque chose est passé… une chaleur…une Présence… un « clin-Dieu » !
                                                                                          pour la communauté, Sr Christiane

Pratiquer la miséricorde….creche Bernadette
…un chemin d’ouverture…de découverte…
un trésor de vie à puiser à chaque instant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *