Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

jmclibrededroit0004   34° dimanche T.O. A     CHRIST, ROI DE L’UNIVERS

   Mt. 25,31-46

   Pas d’autre visage que toi, mon frère, toi, le tout proche. Toi aussi, dont j’entends parler, aujourd’hui, parce que tu es loin. Ton nom revient comme un appel.

  Déjà, je te vois, je devine ta peine, ton angoisse, ton désir de vivre, de compter pour quelqu’un. Pas d’autre visage que toi, mon frère, bouleversante réalité du Royaume de Dieu dont tu es la première pierre.

    Être là ou ne pas y être ? Faire fi de cette interrogation.

    Le Royaume de Dieu me provoque parfois jusqu’à la déraison de l’acte. Rester en partance vers toi, mon frère, que je ne connais pas et qui pourtant habite mon souffle et mes pensées. Avec toi, c’est aujourd’hui le chant du Royaume qui invente son rythme et sa mélodie, composition à deux voix : la tienne et la mienne. enfants abbaye maumont

   Ses premiers mots sont de toi, quand tu appelles, quand tu as peur, quand tu as froid, quand tu as faim. La partition est là.

   Quelles notes manquent encore pour qu’elle devienne polyphonie ?

   Une présence, un regard, une prière, une main, un sourire, tout ce que je peux t’offrir. Le plus simple, le plus limpide, le plus discret de moi pour que tu sois, toi, mon frère, du même sang que moi en Celui qui pour toi comme pour moi a été fait Roi sur la Croix.

   Son Royaume ? Toi et moi « en –visagés » en son : « c’est à moi », point d’orgue de ce moment partagé avec toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *