Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« J’exulterai en Jérusalem, je trouverai ma joie dans mon peuple ».

Voilà la parole de l’espérance qui nous est donnée en ce jour, cela fait du bien. Dieu veut trouver sa joie dans son peuple, il veut trouver sa joie dans chacun de ses créatures et en particulier dans chacun de ses enfants. Oui, Dieu trouvera sa joie en toi aujourd’hui.
 
On chante dans le Magnificat : « Mon âme exalte le Seigneur ! Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur ». Mais dans ce passage de l’Ecriture c’est le Seigneur lui-même qui exulte en Jérusalem, en chacun de nous. Déjà dans le livre de Sophonie on avait vu le Seigneur qui dance, qui exulte qui célèbre la joie de retour de ses enfants. On imagine assez mal le Seigneur qui dance pour nous, pourtant il le fait pour son amour envers nous. Un psaume dit : « Fort est son amour envers nous, sa fidélité demeure à jamais ». Mes frères et sœurs, ces paroles sont véridique, osons croire que réellement nous faisons la joie du Seigneur. 
 
La source de cette joie ne vient pas de nous… Le Seigneur veut créer toute chose nouvelle, un ciel nouveau et une terre nouvelle, où il n’y aura plus ni « deuil, ni mort, ni pleur, ni cris… »  
 
Un monde dont nous rêvons tous sans peut-être tout à fait y croire, le Seigneur promet de le créer et de le rendre présent pour tous ceux qui croient. Mais attention, ce monde ne sera conquis que par les croyants ; tous ceux qui doutent de la puissance de Dieu à créer un monde nouveau, ne le verra pas : Jésus disait aux Pharisiens : « Cette génération demande un signe, en fait il n’y aura pas d’autre signe que celui de Jonas »Des signes, on en a à longueur de temps, avons-nous les yeux pour les voir ? Croyons-nous que le Seigneur peut combattre pour nous afin de nous permettre de conquérir des vastes domaines que nous redoutons car ses habitants sont des géants… ?
 
Méditations le récit des envoyé de Moïse au Pays de Canaan pour explorer le pays :  
25 Au bout de quarante jours, ces envoyés revinrent, après avoir exploré le pays.
26 Ils allèrent trouver Moïse, Aaron et toute la communauté des fils d’Israël, à Cadès, dans le désert de Parane. Ils firent leur rapport devant eux et devant toute la communauté, et ils leur montrèrent les fruits du pays.
27 Ils firent ce récit à Moïse : « Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. Vraiment, il ruisselle de lait et de miel, et voici ses fruits.
28 Cependant le peuple qui l’habite est puissant, ses villes sont fortifiées et très grandes. Nous y avons même vu des descendants d’Anaq.
29 Les Amalécites habitent le pays du Néguev ; les Hittites, les Jébuséens et les Amorites habitent la montagne ; les Cananéens habitent le bord de la mer et les rives du Jourdain. »
30 Caleb imposa silence au peuple qui faisait face à Moïse et il dit : « Allons-y ! Montons prendre possession de ce pays. Oui, nous nous en rendrons maîtres. »
31 Mais les autres hommes de l’expédition répliquèrent : « Nous ne pouvons pas marcher contre ce peuple, car il est plus fort que nous. »
32 Et, s’adressant aux fils d’Israël, ils se mirent à dénigrer le pays qu’ils avaient exploré : « Le pays que nous avons parcouru pour l’explorer est un pays qui dévore ceux qui veulent s’y installer. Tous les hommes que nous y avons vus sont de très haute taille.
33 Nous y avons même vu des géants, des fils d’Anaq, des descendants de géants. À côté d’eux, nous avions l’air de sauterelles, et c’est bien ainsi qu’ils nous voyaient. »
Je laisse à chacun de faire la conclusion de cette méditation.