Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

 « Vous n’avez qu’un seul maître, et vous êtes tous frères ».

 
Probablement reprenant cette phrase du Christ, saint Paul dira : « Le Maître c’est le Seigneur, vous êtes tous à son service ». En ce jour, nous pouvons regarder nos missions respectives et nos relations les uns avec les autres.  
 
Nous avons suffisamment vu tout au long de la première semaine que le prochain ou le frère est quelqu’un qui est autre que moi et qui est aussi important que moi. Il est l’aimé du Père tout au tant que je le suis moi-même. Nous avons vu que chacun a sa place et du même coup, nous pouvons nous demander : pourquoi tant de compétions puisque notre place est unique et c’est le Père qui la donne ?  
 
Vous n’avez qu’un seul Maître et vous êtes tous frères, quand on sait cela et quand on le croit du fond de son cœur, on ne peut qu’être heureux. La source des jalousies, qui d’ailleurs a traversé les cœurs des apôtres quand ils se sont disputés pour savoir qui était le plus grand d’entre eux, est le fait que nous nous prenons pour le maître. Quand nous voulons être le plus grand, le premier, le meilleur, sans aucun doute, mais sans le savoir bien sûr, nous nous emparons de la place de Dieu… Et quand nous nous emparons de la place de Dieu, nous ne pouvons qu’être malheureux et quand nous chassant Dieu de notre vie car nous voulons le remplacer par nousmêmes, là les choses vont très mal. C’est la source de toutes les violences…
 
Quand nous vivons comme les serviteurs du seul Maître, quelque soit notre travail, nous le ferons de bon cœur, sans compétions et sans amertume, pour le Seigneur et non pas pour plaire à des hommes. Nous apprécierons inévitablement le travail de l’autrui car nous savons que lui aussi travaille pour le Seigneur. Peu importe qu’on soit cadre, « technicien de surface », technicien mécanique, cuisinier… Chacun fait son travail pour le bien de tous et au compte du seul et unique Maître. Le cadre, à mes yeux n’est pas plus important que le chauffeur ou que sais-je encore, si le tout va bien, c’est parce que chacun est à son poste fidèlement et entièrement.
 
La phrase clef de l’Evangile de ce jour c’est, selon moi : « Le plus grand parmi vous sera votre serviteur ».  Celui qui sert le Christ et son prochain de cette manière-là, est fils et fille de Dieu, il connait Dieu et il est déjà dans la vie du monde nouveau, celui qui n’a pas de calcul, celui où le Christ est tout en tous.

Cela m’emballe  d’essayer ; pas vous !?