• Bénédictins
    benoitscholastique

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

SEMAINE SAINTE 2024 : don, abandon et pardon aussi !

palme abbaye maumont   Aujourd’hui, nous entrons à Jérusalem.

   Avec Jésus ? Ou bien simplement pour le voir… de loin ?

  Mus par le vigoureux "HOSANNA ! "des foules ? Savent-elles que ces vivats ouvrent précisément la voie à l’accomplissement que Jésus va vivre dans les heures qui viennent !

  Elles l’appellent plus qu’elles ne l’acclament en disant : « Viens à l’aide » ou encore « Donne le salut ! »

  Sur un âne, Jésus passe.

   Trop de bruit autour de lui et déjà, il ne dit rien. Entre l’enthousiasme d’aujourd’hui et la haine de demain, il passe. Il ne dit rien. Tout se joue là, dans ce silence de don et d’abandon, de pardon aussi. Jérusalem sera son ultime témoignage qu’il signera de ses pas sur les pierres du chemin qui en portent encore la trace.

  Cette semaine, le temps s’arrête et Jésus passe. Il n’y a plus qu’une Heure qui compte, son Heure ! VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

  L’Heure sans minutes, l’Heure embrassant le temps tout entier. Entre la Coupe qui passe de main en main et la Croix qui se dresse, de ses mains clouées, de son côté ouvert jaillit la Vie allumant le feu sur la terre, brûlant les scories de nos violences et de nos peurs.

  Tout est consommé, tout est consumé en un instant. Jésus passe de ce monde au Père, les bras grands ouverts sur la Croix. Vaste horizon qui se déploie embrassant tous les espaces et tous les temps, tous et chacun visités dans le secret d’un amour qui lui, ne passera jamais.

  « Folie plus sage que raison ! » écrivait Pierre Emmanuel.

   croix abbaye maumont

   Que s’enracine là notre immense espérance chrétienne au cœur d’un monde qui, supprimant la croix, se transforme en un désert de sable et de pierres où l’homme s’enfonce sans plus voir le ciel au-dessus de lui, au-dedans de lui !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.