• Bénédictins
    benoitscholastique

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Reconnaître nos limites : une ouverture formidable à la vie !

trois abbaye maumont   6° dimanche T.O.  (B)

   Mc. 1, 40-45                                    

  Savoir reconnaître que nous sommes des êtres limités, vulnérables est un grand pas sur le chemin de la vérité sur soi-même. Démarche humaine indispensable pour accéder à une croissance intérieure jamais achevée. Nous sommes toujours en chemin.

   N’est-ce pas cela qui nous stimule et maintient notre existence sans cesse en mouvement !

   Quelle merveilleuse découverte quand nous accédons, parfois après bien des luttes, à cette clairière lumineuse !

   Ne sommes-nous pas toujours en faim de vie ?

  Tel est ce lépreux qui « supplie » Jésus : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Sur ses lèvres un appel, la seule supplication qui s’élève de son corps malade et le met au ban de la société.

  Bien plus que le retour à une vie normale d’un lépreux, cette page d’évangile met en lumière la « compassion » de Jésus. Il se laisse toucher et il touche. Tout son être vibre à la détresse de cet homme qui, humblement, avoue son besoin d’une main secourable.

  Jésus n’est pas un magicien. Son action bienveillante à l’égard de ce lépreux suppliant n’est pas hors la Loi. Il y renvoie même le malade guéri : « Va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi. » Jésus a donné, l’homme a reçu.

   

                                              Mais pas sans avoir rendu grâce à Dieu.

    Le don est gratuit, mais la reconnaissance a sa place dans le cadre de l’Alliance conclue entre Dieu et l’humanité. Ce n’est pas un « donnant-donnant ».

    Cela va bien au-delà. Il s’agit de la réciprocité dans l’amour.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.