• Bénédictins
    benoitscholastique

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Rien n'est à négliger pour devenir plus humain !

   33°di                               manche T.O. (Année C)

   Lc. 21, 5-19                                                             

   Persévérer : est-ce encore ce qui peut mobiliser nos énergies ? Les événements du monde auraient-ils sur nous une si grande influence que nous serions tentés de douter, de déserter même ?

   Même si la science progresse en bien des domaines, même si le désir de l’homme reste plus fort grâce à sa capacité de rebondissement, il faut bien reconnaître que le moral n’est pas toujours « au beau fixe ». Chacun l’éprouve et c’est bien souvent ce que nous entendons dans les conversations. L’immédiat bouleversé par l’inconnu, l’imprévisible qui fait irruption sans crier gare. Ce qui était solide ne l’est plus. Ce qui naît nous rend sceptique. Jésus prévenait déjà ses disciples.

   Rien de nouveau sous le soleil ! Entendons plutôt son appel : les épreuves de toute sorte ne nous sont pas épargnées ! Mais partout il oppose le « C’est moi » des fausses et troublantes révélations au « C’est moi » de sa propre personne engagée à nos côtés : « C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse. »

   Dans les pires conditions auxquelles nous avons à faire face, son Esprit Saint parle, pense et prie en nous. Notre vie n’est pas un long fleuve tranquille, aux eaux calmes, juste irisées d’une faible brise. Les pierres font partie du chemin. Mais Jésus donne le meilleur des conseils.

« C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

   Chaque mot est important dans cet encouragement. « Persévérance », autrement dit continuer la route,

      ne pas s’ arrêter,bateau abbaye maumont

      mettre en œuvre toutes nos capacités humaines pour maintenir le cap,

      puiser des forces neuves là où nous pouvons les renouveler. Chacun connaît ses propres outils de construction personnelle.

  « Garder » invite à ne pas s' abandonner à la fatalité, à ne pas sombrer dans le défaitisme, à veiller sur ce qui fragilise pour le rendre plus solide.

  « Votre vie », ce qui est le plus précieux, dont il faut prendre soin dans tous ses aspects. Rien n’est à négliger pour devenir davantage humain, pour faire face aux urgences qui sollicitent notre engagement en faveur de la vie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.