La voix de l'Ami de chaque jour : "Je suis avec toi" !

4° DIMANCHE DE PÂQUES

Jn. 10, 27-30                                            

   Chaque personne est reconnaissable à sa voix. Son timbre établit tout de suite la relation. Sa parole passe en nous et crée un espace de dialogue. Nous ne sommes plus seuls. Un interlocuteur est là. Un échange devient possible. Un mur de silence qui a pu s’élever tombe.

  Avec ses pierres un pont s’édifie. Depuis le Prologue de son évangile, Jean nous dit que « le Verbe », (la Parole) « s’est fait chair ».

    Dieu est relation. Aucun monologue en lui. Jamais de repli. Toujours en ouverture vers… et un projet : communiquer la Vie et créer une proximité sans fin avec chacun de nous. Ne s’imposant jamais mais laissant un passage à découvert qui engendre à la vie de Dieu. Vie éternelle déjà donnée aujourd’hui par Jésus lui-même.jmclibrededroit0225

   Car la vie éternelle n’est pas pour demain mais bien pour aujourd’hui : la présence de Dieu au cœur du monde, au plus intime de chacun de nous. C’est dans cette crypte intérieure que nous le rencontrons, vivant. C’est là que nous reconnaissons sa voix, unique entre toutes, dont nous apprenons au fil des jours les sons variés de joie, de compassion, de pardon, d’encouragement, de bonté…un « je suis là avec toi » (366 fois dans la Bible !!!!!) comparable à aucun autre.

   L’ami des jours de fête, des jours de deuil, des jours de doute, des jours de silence… L’ami de chaque jour ! Avec Marion Muller-Collard, nous pouvons aller plus loin, méditer et prier : « Reconnaître ta voix. La reconnaître parmi le brouhaha des faux prophètes, parmi le harcèlement publicitaire qui me place au centre d’un monde illusoire. Reconnaître ta voix dans la foule comme on reconnaît la voix familière d’un amoureux, d’un enfant, d’un frère. Reconnaître ta voix et la suivre comme le filet d’eau de roche qui ramène à la source. Ne plus raisonner, tendre l’oreille seulement et voir ce qui résonne, ce qui perce le silence et percute dans nos vies le point névralgique qui nous met en mouvement. »

                                  Tendons l’oreille à la voix de l’Ami ! Reconnaissons sa voix qui vient de l’Au-delà !

   Etty Hillesum a merveilleusement exprimé ce lieu de l’écoute, ce discernement de la voix : « Ma vie n’est qu’une perpétuelle écoute au-dedans de moi-même, des autres, de Dieu. Et lorsque je dis que j’écoute au-dedans, en réalité c’est Dieu qui écoute au-dedans.

  Ce qu’il y a de plus essentiel et de plus profond en moi écoute ce qu’il y a de plus essentiel et de plus profonde en l’autre.  De Dieu à Dieu. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.