• Bénédictins
    benoitscholastique

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Un échange de paroles à huis-clos : l'essentiel est révélé !

abbaye maumont vie monastique 85  LE CHRIST, ROI DE L’UNIVERS   B

  Jn. 18, 33-37                                                

 Arrive un moment où la vérité éclate au grand jour, parfois dans des situations inattendues et même peu propices. Et pourtant, il est nécessaire qu’elle puisse paraître pour que l’on sache enfin. Sinon l’imagination prendra sa place sans apporter, bien au contraire, quelque apaisement à nos questions qui peuvent devenir angoissantes. C’est peut-être une des raisons pour lesquelles la liturgie de ce dernier dimanche du temps ordinaire nous invite à nous arrêter sur la véritable identité de Jésus, celle que dévoile son huis-clos entre lui et Pilate, au plein cœur du récit de la Passion.

   Comme si ces quelques paroles échangées donnaient chair à la vérité sur Jésus. Or, la royauté de Jésus sur laquelle questionne Pilate n’est autre que La Vérité. « Je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité ». Avec Jésus, la Vérité se fait Visage. Elle cesse d’être un concept où chacun peut mettre ce qu’il veut.

  Jésus ne prétend avoir aucun pouvoir sur qui que ce soit. Sa royauté n’est pas de puissance, encore moins de toute-puissance, mais de service et de service de la Vérité, celle qui rend libre, qui ouvre des espaces, qui crée des relations fortes et constructives, qui bannit la haine et la vengeance. Celle qui, au lieu de dresser des murs élève des ponts, selon une image chère au pape François.

   Ce dialogue entre Jésus et Pilate est d’une extrême intensité, même en dehors de la Semaine Sainte. « Ma royauté n’est pas d’ici », « ma royauté n’est pas de ce monde » répète Jésus qui n’a rien à démontrer, juste à témoigner. « Qu’as-tu donc fait ? » interroge Pilate. C’est bien là la question qui en sous-tend une autre : « Qui es-tu donc ? »abbaye maumont vie monastique 136

   Jésus, déjà condamné par tous autour de lui, ne cherche pas à mettre Pilate de son côté. Il va à la mort au nom de la Vérité qui a été toute sa vie. Il meurt en fidélité à son engagement pour Dieu et pour l’homme. Jésus exerce sa Royauté, en tant que Fils, depuis sa venue dans le monde. Il est là, face à Pilate, face à nous aussi.

  Et que dit-il ? ‘Voici : le Royaume de Dieu est là. Le Royaume n’est à chercher que du côté de la Vérité qui fait échec au mensonge depuis le serpent de la Genèse. Car, il n’y a pas d’autre Dieu qui règne par amour sur sa création et sur ses créatures que mon Père qui est aux cieux, duquel j’ai reçu une mission et non un pouvoir.’

  abbaye maumont vie monastique 57Comment reconnaître en Jésus, crucifié peu après cet échange avec Pilate, le Roi de l’Univers ?

 Son trône, c’est cette croix plantée au cœur de la terre des hommes pour que, levant le regard vers elle, tous confessent que par lui, Dieu règne sur le monde et en dissipe les ténèbres de la haine et la tyrannie de la toute-puissance.

  Une belle lumière dessille nos yeux.

  Elle vient de la Croix où Christ est reconnu Roi, source toujours jaillissante pour qui a soif et s’y abreuve.

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.