• Bénédictins
    benoitscholastique

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Dieu-Parole est posé devant nous, pierre d'attente !

                                  33° dimanche T.O.   B

   Mc. 13, 24-32                                           

   Chaque jour, quelle que soit sa couleur, est porteur d’avenir. Lequel ? Nous ne savons pas d’avance. Mais rien ne s’arrête aujourd’hui. Telle est notre espérance. Non un peu de jouvence sur ce qui passe, mais un ancrage en la vie, à tout instant riche de possibles.

  N’avons-nous pas rencontré, plus ou moins proches de nous, des personnes qui, traversées par de lourdes épreuves, sont debout. Loin de l’accablement ! Leurs témoignages sont de nuit et de lumière, de descente et de chemin.

   Jacques Loew a écrit : « C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière ». Parfois, nous avons l’impression que plus rien ne fait signe et les images du texte lu aujourd’hui ressemblent fort à l’actualité qui passe chaque jour sous nos yeux. Bien des éléments pivots disparaissent et toute structure reconnue et reconnaissable semblent s’effondrer. Or, sur fond de retour au chaos de tout l’univers, voici que surgit quelqu’un, la figure salvifique du fils de l’homme, le moment le plus humain. La lanterne de notre espérance qui ne trompe pas, nous ouvrant le champ « pour avancer dans le halo circonscrit et économe qu’elle dessine à nos pieds » (Marion Muller-Collard). La fin des temps ??? Une brèche d’espérance dans les jours sombres de nos histoires. Nous souhaitons la pleine lumière et ne la cherchons qu’à partir d’une compréhension étroite d’un descriptif des temps à venir.

   Jésus offre une dimension tellement autre, élargit d’autant plus l’espace et le temps qu’ils ne peuvent plus être limités par quoi que ce soit.

   Il nous donne un monde entier, le monde, enfin à regarder autrement, avec ses yeux à lui. Ce monde, ici et maintenant, que nous peinons à nommer, à décrire, à aimer parfois. Un monde à ciel ouvert….

  Qu’est-ce qui tient encore ? Sur quoi pouvons-nous nous appuyer ? Sur la Parole-Dieu qui ne passe pas. Oui, Dieu-Parole est toujours posé devant nous, pierre d’attente, pour qu’à partir d’elle, nous puissions construire un aujourd’hui qui réponde à l’appel de Jésus : « Quiconque écoute ces paroles miennes et les fait sera comparable à un homme qui bâtit sur le roc » (Mt. ch. 5).

jesus jean abbaye maumont 

Avec Jésus, posons la première pierre de notre vie spirituelle.

Aujourd’hui !!!

Demain y est déjà inscrit.

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.