Le paradoxe le plus fou qui soit : Jésus y entre !

palme abbaye maumont     DIMANCHE DES RAMEAUX

      Aujourd’hui, « Sauve-donc ! » (« Hosanna ! ») », crient les foules en liesse, acclamant : « Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur ! Béni soit le Règne qui vient, celui de David notre père. Hosanna au plus haut des cieux ! » Or, Jésus ne répond rien. Il ne fait pas taire la foule. Lui, n’entre pas en triomphe sur un char puissant, ni sur une monture prestigieuse. En procession, nous avançons, pas à pas, nous aussi vers Jérusalem, au rythme de l’ânon sur lequel Jésus entre dans le paradoxe le plus fou qui soit.

   Tous l’accueillent dans la Ville Sainte, quelques jours avant la Pâque, la grande Fête juive, célébration de la libération du joug de l’Égypte. Jour où Dieu a ouvert un à-venir à son peuple.

     Peut-être la foule reconnaît-elle en Jésus celui qui exercerait encore sa puissance pour chasser l’envahisseur (les Romains) ! Tous les titres qu’elle lui donne ne sont-ils pas les témoins qui rendraient possible ici et maintenant un exploit de Jésus ? Visée bien courte au regard de ce que Jésus va vivre quelques jours plus tard pour sauver tous les hommes !!!

   Mais au fait, une nouvelle tentation n’est-elle pas ici proposée à Jésus ? Un piège ne se cacherait-il pas derrière ces acclamations et ces manifestations si déployées ? Les autres textes de la liturgie de ce dimanche pourraient nous éclairer sur ce qui ne pourrait être qu’une méprise. Isaïe présente un serviteur souffrant qui ne fait rien pour échapper aux outrages dont il est la victime innocente. Saint Paul peint un Jésus s’abaissant jusqu’àpalme2 abbaye maumont une humilité crucifiante. Voilà qui semble bien éloigné de celui que les foules magnifiaient. Et pourtant, c’est bien le même !

     Le récit de la Passion selon saint Marc signe l’heure de la seule victoire que Jésus ait jamais remportée : sur la mort, la violence et la haine, sur le mensonge et les forces du mal déguisées en bien.

    Où sont les foules ? Influençables, saisies de panique, les voici du côté de ceux qui décident l’exécution de Jésus.

    Il n’y aura que le centurion romain pour confesser : « Vraiment, cet homme était Fils de Dieu ! » Donc un ennemi des habitants de Jérusalem ! Renversement total de situation ! C’est lui qui a reçu la lumière sur Jésus et nous la transmet.

  icone croix glorieuse

Recevons-la de lui et gardons-la bien vivante tout au long de cette Semaine Sainte qui s’ouvrent aujourd’hui !

  Contemplons-le, là, en bas de cette icône !

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.