• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

L'HEURE où l'invisible devient visible aux yeux qui voient !

jmclibrededroit0082   5° dimanche de Carême B

   Jn. 12, 20-33

   La page d’Évangile de ce 5° dimanche de Carême déploie toute la puissance et l’intensité de la Croix où Jésus sauve le monde. N’ayons pas peur de nous arrêter sur les mots, les expressions qui disent si bien la force du message. Ils nous situent au sommet de l’amour que Dieu n’a pas voulu taire, mais exposer à la face de tous. Pour que nous en soyons pour toujours marqués. Écoutons les échos qui montent vers nous de ce don que rien ne peut retenir de se donner. « L’Heure est venue ». L’Heure qui met fin à notre lenteur à croire. L’Heure où l’invisible devient visible aux yeux qui voient.

   Qu’est-ce qu’il nous est donné de voir ?

   La gloire du fils de l’homme donnant sa vie en la perdant, et la gloire du Père, source de la vie. Or, être glorifié, c’est rendre dense ce qui est, c’est révéler le poids de l’être. Une graine très légère en fournit l’image. Quel paradoxe ne voyons-nous pas dans « ce grain tombé en terre » ! Un grain. Avant l’Arbre de la Croix, il faut le grain. Pour « beaucoup de fruit ». Oui, « fruit » au singulier. Parce qu’il n’y en qu’un : l’Amour assoiffé de se répandre.

   Dès lors, « un épi est la gloire d’une graine morte. Ce qu’on garde se dessèche, mais ce qu’on sème va vivre » comme le dit si bien Jean Grosjean.

   Formidable espérance au creux de nos questions devant la violence du monde, la violence de la Croix ! Cet Amour dans lequel nous sommes plongés, qui ne retient rien pour lui. Ainsi est dévoilé le sens de la Passion qui a engagé toute la vie de Jésus et dont la Croix est le sceau.

   L’Heure est l’espace-temps de la rencontre de l’humanité avec son Seigneur, en même temps que la rencontre du Fils avec le Père. L’Heure où tout est conjoint en une alliance à jamais conclue et que quiconque ne peut rompre désormais. Comment s’inscrire dans cette dynamique ? En entrant en relation avec la vie qui ne se referme pas sur elle-même mais s’ouvre à ce qui rend plus vivant. Vers un avenir que la fidélité de Dieu écrit pour chacun. C’est alors que Jésus fait entendre cette prière : « Père, sauve-moi de cette Heure ! Mais non, c’est pour cela que je suis venu en cette Heure ! Père, glorifie ton Nom ! »

   croix guinee abbaye maumontCette Heure nous paraît si obscure ! Pourtant, Jésus y entre, uni à son Père. Lieu de naissance d’une humanité nouvelle : « Élevé de terre, j’attirerai tout à moi ! »

   La courbe de la vie est dessinée en deux images dans ces quelques versets : descendre (le grain en terre) et monter (la Croix dressée qui attire tous les hommes). Cette prière de Marion Muller-Collard peut nous rejoindre dans notre méditation, durant ces jours qui précèdent la Semaine Sainte :

« Nous nous inventons des occupations, des missions, des horizons, des destinations, nous nous attachons pour ne pas nous envoler, nous cherchons l’absolu et nous sommes morcelés. Nous aimerions tellement tenir en nos mains un peu de nos destins. Heureux pourtant ceux qui se savent vaincus et qui perdent leur temps, leurs projets et leur vie, pour les confier pleinement à ta continuité ».

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.