• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Quarante jours de germination heureuse ! Un renouvellement d'air !

                                  1° dimanche de Carême B

   Mc. 1,12-15 CARÊME

   Quelques versets de l’Évangile de Marc pour entrer en Carême, c’est bien peu ! Et pourtant ! Leur densité dépasse leur longueur. Chaque mot compte et peut s’inscrire comme une balise déterminant un bon itinéraire pour 40 jours.

   Un appel, une aventure s’offrent à moi. Je peux me les approprier, en faire un signet pour chaque journée, venir y puiser encore, si, chemin faisant, il m’arrivait, par malheur, d’oublier que le temps du Carême est là !

    Je vois d’abord que le texte commence par un rappel du baptême de Jésus. Le moment où son Père le nomme : « Mon fils ». Me reconnaître plongé dans cette filiation et en faire mémoire, ne serait-ce pas une humble réponse de reconnaissance pour donner son plein sens à ces jours que me tournent vers l’aube pascale ?

   Puis vient l’Esprit Saint, le grand oublié, le mal connu et pourtant la source la plus active et dynamique, résistant à tout confinement, ne prenant jamais de vacances, bref toujours prête à nous prêter main forte et nous rafraîchir dans les coups durs comme dans nos choix. N’oublions pas ce que nous dit saint Paul : « Vous êtes le Temple de l’Esprit ». Se le redire peut m’aider à vivre le combat du Carême, le fameux « combat spirituel ». Tout un temps, l’expression m’a heurtée, jusqu’au jour où, sans oublier le mot combat, je me suis rendue compte de l’adjectif qui le qualifie « spirituel ». Là, j’ai compris que je n’étais pas seule et que j’étais même très bien accompagnée !

  desert sahara abbaye maumont Alors, je pouvais aller au désert, le lieu où Jésus lui-même se rend, « poussé par l’Esprit Saint ». Le désert, la meilleure caisse de résonance de la Parole de Dieu, où mon existence peut se recevoir autrement, avec plus de vérité, de lucidité, se libérer de toute pollution intérieure, prendre forme, faire peau neuve.

   Déconfinement assuré !!! Air renouvelé !!! Alors, je peux reprendre à mon compte et dire, avec Jésus, la Bonne Nouvelle la plus attendue par toutes les générations : « Les temps sont accomplis : le Règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile ».

   Le Carême ne consiste pas à « faire plus » ou « faire moins », mais peut-être simplement à vivre autrement.

liane abbaye maumont   Donné pour rechoisir et affermir ce qui me fait vivre le plus intensément, il peut dilater ma relation avec Dieu, avec moi-même, avec les autres, avec mon environnement. « Tout est lié » dit le pape François.

  C’est peut-être vers cette unification dans toutes mes relations que ce Carême 2021 peut m’orienter pour célébrer déjà ma propre résurrection en chantant celle du Christ.

  Vivons ensemble ces 40 jours « dans la joie de l’Esprit Saint » comme le dit saint Benoît !

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.