• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

DEUX EN UN : "Tu vois ton frère, tu vois ton Dieu"!

automne abbaye maumont   30°dimanche T.O. A

   Mt. 22, 34-40

   Faudra t-il obstinément tendre un piège à celui qui dérange et que l’on veut faire taire ? La vérité serait-elle un obstacle à la liberté de penser et d’être ? La parole doit-elle être séduisante pour attirer et recevoir des suffrages en abondance ?

   Autant de questions que l’actualité pose mais qui sont de toujours. L’amour pourrait-il devenir un virus qui aurait l’extension d’une pandémie construisant le monde au lieu de détruite des milliers de vies ?

   Tout humain porte en lui ce désir, cette capacité, même s’ils sont enfouis sous des monceaux de blessures difficiles à panser, qui engendrent la violence et parfois la haine. L’amour peut les guérir. Un regard de bienveillance peut changer le cours d’une existence. Nous voyons ces gestes qui sauvent des vies, les risques pris par certains pour secourir d’autres vies. Récemment, au milieu des ravages dus aux intempéries dévastatrices dans le Var, une rescapée ne cessait de répéter en présence de celui qui s’était porté au secours de sa famille : « C’est grâce à lui que nous sommes en vie, sinon nous serions tous morts ! »

  « Il n’est jamais trop tard pour le plus grand Amour » est le titre d’un des derniers livres de Michael Lonsdale. Évoquant son rôle dans le film « Des hommes et des dieux » où il incarne si magnifiquement Frère Luc, le médecin qui soigne tout le monde, reçoit tant de confidences, les questions d’une jeune sur l’amour, Michaël Lonsdale écrit : « Le film fait écho à la part humaine, à la soif de sens que chacun porte en soi. Il a réveillé le meilleur de l’homme et montré que sont possibles le partage et le respect entre les peuples, les religions différentes. »

   enfant pauvre abbaye maumontUn mouvement comme « Aux captifs, la libération » a bien compris cela au contact des gens qui vivent dans la rue. Confrontés à des situations d’extrême détresse où la personne entière est totalement niée, ceux qui vont à leur rencontre vivent une expérience décapante de proximité qui dévoile leur propre vulnérabilité et les expose à leur vérité : qui est le plus captif ? Face à cette brûlante question et à cette plongée dans la misère, je ne peux que constater que l’amour me libère de mon « je » quand un « tu » me conduit jusqu’à mon cœur profond. Ou plutôt quand mon ‘je’ ne devient vrai qu’en présence d’un ‘tu’ qui me désarçonne de mon soi-disant pouvoir sur l’autre (cf Martin Buber).

  C’est alors que l’amour peut naître, débarrassé de tout ce qui faisait obstacle à la relation. Aimer n’est donc pas impossible. Jésus me place simplement devant un saut hors de moi-même pour que tout autre vive, dans mon regard, dans ma main tendue, devienne humain quand un autre humain se fait proche et lui permet d’exister. « Tu vois ton frère tu vois ton Dieu ! » disaient les Pères du désert.

   Cette maxime ne résume-t-elle pas ce que Jésus veut nous dire aujourd’hui ? En réunissant en une seule attitude l’amour de Dieu et du prochain, il m’entraîne loin, peut-être plus loin que je voudrais aller. Mais avec Jésus, c’est toujours comme çà ! Il faut le savoir !

  En effet                               , notons que le verbe « aimer » qui est employé ici est le même pour Dieu et pour le prochain. Il ne s’agit pas d’amitié, mais de l’amour d’Alliance, celui qui m’engage personnellement à faire route avec.

 

Non en passant, mais dans une véritable relation qui perdurera même à travers les échecs, les incompréhensions, les attentes déçues, sans cesse en désir d’aller plus loin.

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.