• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Le saisissement façonne mon paysage intérieur !

haute vague abbaye maumont   19° dimanche T.O. A

   Mt. 14,22-33

   Paysage extérieur et paysage intérieur n’ont-ils pas des points en commun ? Ne disons-nous pas souvent que telle région forge tel caractère ? Les différentes expériences de vie aussi sculptent les contours de croissance et de maturité humaine.

  Désert brûlant, reliefs escarpés, vallées profondes, reflux des vagues, vents contraires ou brise légère nous traversent sans nous laisser indemnes. Loin d’être des momies empaillées comme on en voit dans certains musées, nous sommes des vivants en plein monde, en plein air, atteints par tout mouvement extérieur capable de bouleverser notre espace intérieur.

   Qu’il soit houleux ou plus calme suivant les circonstances, notre quotidien touche notre cœur profond.

   Nos réactions souvent sollicitées, se traduisent bien souvent par nos résistances, promptes à se manifester, surtout si la peur ou l’angoisse occupent la place, trop de place ! Nous le constatons actuellement : la pandémie nous a tous marqués d’une manière ou d’une autre. La fragilité apparue là, nous a surpris, comme en plein vol. Qu’une telle tempête puisse déferler au point de nous faire perdre pied, voilà ce dont nous prenons conscience peu à peu. L’onde de choc n’a pas disparu. Combien de témoignages s’en font l’écho ! Un événement extérieur a produit un désappointement intérieur. L’ampleur de celui-ci mesure celle de celui-là. Qu’est-ce qui réagit vraiment en nous ? Notre épiderme ? Notre révolte ? Notre incompréhension ? Notre impuissance ? Que sais-je encore ! vague turquoise abbaye maumont

   Une insécurité latente sourd, accentuée par une violence déferlante, aussi submergeante que des vagues en furie qui nous font reculer. « Le vent est contraire » comme le souligne la page d’Évangile de ce jour. Que faire ? Que penser ? Comment faire face ? Les disciples, saisis de panique dans leur barque chahutée, expérimentent d’abord la solitude, l’impression d’être en proie à un ennemi sur lequel ils n’auront jamais le dessus. La mort, assimilée à la mer, dans la Bible, rôde !

  « Vers la fin de la nuit », donc au matin, comme pour une résurrection, Jésus se rapproche, alors que les disciples ne sont pas intérieurement en état de le reconnaître. Une sortie des ténèbres est toujours possible, un visage apaise : je ne suis plus seul ! Le temps de revenir au réel, une parole rompant enfin la pesanteur, une présence, une main tendue : « Confiance, c’est moi (litt. Je suis) : n’ayez pas peur ! » Pour les disciples, c’est Jésus : « Le vent tomba ! » Consolation d’une présence rassurante qui redonne vie à ce qui semblait voué au néant, reconnaissance d’un au-delà de la peur : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

 cote abbaye maumont  Vraiment, dans l’épreuve, la vie a le dernier mot. Elle sourd de là où ne l’attend pas, de là où on ne l’attendait plus. Celui qui « marche sur la mer », sur la même mer que nous, alors que nous enfonçons, nous ramène dans la barque. Les vagues ne sont plus les plus fortes. Elles ne nous emporteront pas. Dieu ne vient pas à nous avec autant de fracas, mais dans la « voix de fin silence » où le prophète Élie a reconnu sa présence. L’expérience de Pierre comme celle d’Élie sont révélatrices pour moi de deux mouvements intérieurs qui m’habitent face à l’inconnu, mais qui en fait, n’en font qu’un : le saisissement.

  Celui que m’inspire la peur face à un danger où la solitude me paralyse, ou celui de la confiance apaisée en une Présence déjà agissante au cœur de l’événement, mais que je ne perçois pas d’emblée.

         Courage à tous !eau claire abbaye maumont

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.