ICI ! DON DE VIE ! OUVERT 24h/24 !

eau abbaye maumont   18° dimanche T.O. A

   Mt. 14, 13-21

 LA VIE, la plus belle gratuité qui soit, la plus légère bénédiction en devenir d’espérance !

Le recevoir, l’aimer, ce grand chef d’œuvre dédicacé à l’humanité ! Désertique parfois dans son aridité mordante, il peut être le lieu d’une plus grande intériorité, comme pour Jésus dans l’Évangile, ou d’une quête toujours tâtonnante des foules souvent errantes, en recherche.., de quoi…au fait ?

   Aucun badaud de ce jour-là, en effet, « quittant leurs villes », n’adresse une quelconque requête à Jésus. De lui-même, « saisi de compassion », son premier mouvement est de guérir, de rappeler la vie qui s’en va. Les disciples acceptent difficilement que des intrus troublent leur proximité avec Jésus. Jaloux de leur privilège ? Capteurs d’une source ? Aventuriers loin du monde ? Seuls, ils veulent être seuls avec Le seul. Mais renvoyer la foule, comme ils le demandent à Jésus, ne va pas dans le sens de la mission de celui-ci, ni de celle qu’il va leur confier, sur-le-champ : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ». Que pouvaient comprendre les disciples face à ce qui confine tout simplement à l’impossible ?

                                « Nous n’avons là que… ». Le manque s’invite au moment précis où l’urgence est là, angoissante sans doute pour eux, face à la démesure de la tâche. « Cinq pains et deux poissons » ! Il semble, dans ce récit, que les disciples avaient à leur disposition ces denrées, qu’ils les avaient sous la main. « Apportez-les-moi ! » dit simplement Jésus.

   Loin de deviner ce qui va advenir de ce qui leur semble dérisoire, ils obéissent. Les gestes de Jésus deviennent paroles de vie pour les convives d’un repas frugal en apparence, mais surabondant en vérité. Jésus n’a pourtant rien ajouté aux deux pains et aux cinq poissons. Pas de plats supplémentaires. Simplement, il bénit, il rompt, il donne. Trois verbes qui passent par la main, celle qui dessine une verticale, une horizontale, une destination. Tout est accompli !

    L’Eucharistie nous le dit si bien ! Qui veut bien « distribuer », avec les disciples, le don de Jésus qui n’a aucune limite ? Chacun reçoit pour donner à son tour. Largement, gratuitement ! La vie circule grâce à nous ! Elle nous est confiée !

vague turquoise abbaye maumont   Partout devraient fleurir des annonces : « ICI, DON DE VIE ! » sans horaire fixe, « ouvert à toute heure du jour et de la nuit » !

   Quelle lumière sur notre mission de disciple à la suite de Jésus qui ne demande de notre part qu’« un engagement généreux » qui « n’est pas une tâche personnelle héroïque puisque l’œuvre est avant tout la sienne », comme le souligne le pape François dans La Joie de l’Évangile (§12) !

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.