• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Recevoir ma vie à partir du plus vivant de mon coeur !

                                  14° dimanche T.O. A

   Mt. 11, 25-30

   Alors que s’ouvre ce temps d’été avec son lot de projets, nous expérimentons cette année une soif, une attente de renouveau et de calme. Reprendre haleine, retrouver la sérénité du cœur, du corps et de l’esprit. Alléger notre fardeau, orienter nos priorités, dilater nos aspirations les plus essentielles.

   Libérer notre énergie, chercher la gratuité, le retour à la simplicité. Se laisser enseigner par ce grand livre de sagesse qu’est la nature.

   Prendre le temps, cesser de courir. Observer, accueillir, s’apaiser. Quoi de plus humain ! Quoi de plus normal !

   Nul n’est un héros qui se saurait assez fort pour ne pas céder parfois au découragement. Dans une société où tout nous pousse à la performance, un joug trop lourd à porter s’impose à notre quotidien et y sème bien des illusions. Et si nous accueillions chaque jour sous les couleurs du service et non de la corvée, ne serions-nous pas plus à même de le recevoir plutôt que de le subir !

   Jésus parle en homme « doux et humble de cœur ». Reconnaissons que douceur et humilité sont des valeurs en baisse à la bourse aujourd’hui ! Jésus propose un chemin diamétralement opposé : il place les petits au premier rang, là où nulle rivalité ne prévaut. Ainsi, il nous apprend à transformer en positif tout le négatif de nos vies. Si ces semaines pouvaient aérer nos cœurs, nos esprits, les dilater dans cette direction, combien notre monde serait plus paisible, le stress maîtrisé !

   Quand Jésus se présente à nous pour porter « le joug », il est celui qui veut marcher et peiner à nos côtés. Par là, il nous lance un appel à inventer nos vies à partir du plus profond, du plus vivant de notre cœur. Jésus s’invite comme un ami : « Venez ! » Pour lui, aimer est reposant, bienfaisant, aisé, léger. Voici qu’il veut que nous participions à ce qui fait sa joie !

   jmclibrededroit0538Est-ce que ce n’est pas une bonne nouvelle qui nous rend des ailes !

  Nous ne sommes pas seuls ! Jésus nous désire libres. Il est le premier à s’être engagé sur ce chemin. Il est l’homme libre, le seul ! Et ce qu’il est, il nous le donne ! Ne refusons pas le don qu’il nous fait !

   BEL ÉTÉ À TOUS ! jmclibrededroit0612

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.