• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Que la lumière du Seigneur illumine ton regard !

2 cierges abbaye maumont

  Présentation du Seigneur au Temple

  Lc. 2,22-40                                                               

  Marie, Joseph, Syméon, Anne, au cœur de braise, te donnent rendez-vous aujourd’hui ! Quelque chose d’incendié par la présence de l’Enfant flamboie en chacun d’eux pour avoir approché la Lumière de si près. La présence de Dieu les envahit tous.

  Parce que « Dieu attend là où sont les racines » (R.M. Rilke). Nul ne verra jaillir l’étincelle de vérité à moins de s’exposer jusqu’à la racine. Marie et Joseph, jeunes parents, offrent leur enfant à Dieu. La lumière venue soudain éclairer leur cœur trouve sa mesure (ou sa démesure !) en une compréhension nouvelle par laquelle ils saisissent la profondeur de ce qui ne se laissait voir que de l’extérieur. Les voici silencieux mais non muets.

   Leurs yeux rayonnent d’émerveillement. Que signifie en effet présenter Jésus au Seigneur, si Jésus lui-même est le Seigneur qui se présente ? Présenter le Seigneur, c’est croire que celui-là même que l’on offre est le Seigneur rendu présent. Les bras ouverts de la Mère se désappropriant de son Enfant et s’offrant elle-même avec celui qu’elle confie aux mains du vieillard Syméon, manifestent cela.

  Présenter le Seigneur, c’est consentir par avance et ne mettre aucun obstacle à ce que sera Jésus, cet Emmanuel, ce Dieu présenté humainement, ce présent divin. Marie, scelle aujourd’hui le « oui » de l’Annonciation. Toujours, Marie se tait.

  jmjnathalieIl est heureux que la Fête de ce jour soit associée à la Vie Consacrée. Grâce à Marie qui présente ce que le Seigneur lui a donné en s’offrant tout entière, découvre que consacrer sa vie à Dieu n’est rien d’autre que de donner ce que tu as d’abord reçu : Dieu et sa promesse de vie pour toi, pour tous, et d’en vivre.

  L’appel peut être relayé, comme le suggère la suite de l’Évangile que nous lisons.

  Les yeux de Marie fixent Syméon .

  Comme une transmission de flambeau.

  Plus rien désormais ne retient le vieillard. Sa joie éclate, il devient bénédiction, sûr d’être en présence du Salut si longtemps désiré. Il s’offre en cet Enfant qui s’offre à lui.

  Vie pour vie.

  Car ce Tout-Petit est la Vie. Son regard enfantin lui communique déjà le pressentiment d’une vie sans fin : Syméon, en un éclair, comprend que sa longue existence s’accomplit maintenant. Qu’aurait-il de plus à attendre quand l’Enfant comble le vieillard ? Dès lors, les regards brûlants de Syméon et d’Anne apparaissent comme «  le silex qui cache le feu en lui » (Saint Grégoire le Grand).

 consecration joie abbaye de maumont Ils n’ont jamais vu aussi loin.

  Tout s’éclaire de l’intérieur aux yeux de la foi dont leurs cœurs se nourrissent depuis tant d’années.

  Voici devant toi, la Lumière des nations, véritable feu sur la terre. C’est ton regard qu’elle vient évangéliser, purifier, transfigurer. Étonnante symbiose rendue possible par le feu divin !

 S’ouvre devant toi un chemin de lumière !

 Belle Fête de la Rencontre ! Cela vaut bien des cierges allumés, quelques…. crêpes flambées !

  Et ta prière pour toutes les vocations à la Vie Consacrée !

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.