• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Par l'Amour révélé sur la Croix, Dieu règne au-dedans de nous !

croix guinee abbaye maumont    LE CHRIST, ROI DE L’UNIVERS   C

   Lc. 23, 35-43                                                     

  C’est dans la moquerie et la dérision que s’affirme le mystère du Christ. Là aussi que se manifeste la tendresse de Dieu. Le Christ sort du silence au long de son procès pour accueillir un brigand.

  Ses paroles sont de bienveillance et de pardon, d’ouverture et de compassion, alors qu’autour de sa personne tout n’est que malveillance et condamnation, fermeture et rejet. Il est bien l’Innocent livré, l’Innocent crucifié reconnu par un brigand. Il n’y a pas de bouleversement plus grand en ce monde que ce pécheur se reconnaissant humblement coupable qui, le premier, reçoit l’annonce évangélique au plus profond de lui-même !

    Au cœur du drame le plus poignant où se joue le sort d’un homme, Dieu est présent en son Fils. Son compagnon d’infortune a pressenti dans le mystère du Christ tout le salut de Dieu, tout l’amour de Dieu : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume ». Dernière prière de cet homme avant de mourir. Dernière prière que Jésus a entendue avant de remettre son esprit au Père. Quelle force dans sa réponse : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis » !

  Aucun homme n’a jamais reçu parole aussi étonnante ! La Croix côtoyant le péché révèle l’amour. Voilà ce que nous célébrons en ce phare abbaye maumontdernier dimanche du temps ordinaire : l’extraordinaire amour de Dieu pour chaque pécheur que nous sommes.

   Cette parole de la croix, cette parole sur la Croix est folie, nous sommes bien d’accord. La réaction de l'autre brigand crucifié avec Jésus révèle le pan trop scandaleux du messianisme de Jésus. La Croix scandalise tout ce qui mesure les choses divines à la mesure du visible et de l’humain. Et pourtant, comme le chante le poète Pierre Emmanuel : « Tout est résumé dans la lettre de la Croix », lettre paradoxale, certes, mais qui achève l’Écriture.

   Le Messie n’est reconnu comme celui qui règne sur le monde que si l’on accepte d’entrer dans sa manifestation scandaleuse.

   Tournons-nous vers lui avec pleine confiance. Il n’y pas de places réservées pour son amour.

   Chacun est son préféré.

   C’est ainsi qu’il règne en chacun de nous, dès aujourd’hui et pour toujours.

vitrail rouge abbaye maumont

  

 

Découvrons cette Fête qui nous révèle le véritable visage de Dieu et vivons-là remplis d'espérance !

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.