• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

"Aujourd'hui, le salut est entré dans cette maison!"

porte soleil abbaye maumont    31° dimanche T.O. C

   Lc. 19,1-10

   Jésus vient à notre rencontre, comme il s’invite aujourd’hui chez Zachée, non en étranger mais en ami.

  C’est en effet une rencontre typique des gestes, des attitudes provocatrices de Jésus. Parce qu’il était animé par une image de Dieu bien différente de celle que ses contemporains avaient. Jésus incarne au sens fort du terme un Dieu qui accueille, qui ouvre, qui promeut, qui accorde sa bénédiction, en tout opposé à l’image d’un Dieu qui sanctionne et qui interdit.

   Pourquoi les premiers chrétiens ont-ils rapporté l’histoire de Zachée, Zachée, le personnage le plus infréquentable par définition ?

   Zachée nous est d’emblée présenté par Luc : « le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche ». Nous dirions aujourd’hui : tout pour plaire !!! Ces indications sont un peu accablantes pour notre Zachée. En effet, les collecteurs d’impôt étaient ceux qui faisaient payer des péages à ceux qui passaient, surtout avec des marchandises. Non seulement, ils prélevaient l’impôt de passage, mais ils le prélevaient pour les Romains. Ils étaient donc considérés comme des collaborateurs qui spoliaient leurs concitoyens pour la puissance occupante. « Riche », parce qu’ils gardent une partie de ce qu’ils perçoivent pour eux. Zachée est donc craint, détesté, méprisé.

  « De petite taille » n’est pas un détail anodin. Il met en relief le paradoxe que vit Zachée. Puissant par sa richesse, il n’en est pas moins petit. Sa situation le laisse très seul. Pour la foule, en effet, s’il y a quelqu’un chez qui Jésus ne devrait pas aller, c’est bien chez Zachée. Par son contact avec les Romains, il est impur. En étant impur, il rend impurs tous ceux qui entrent chez lui et mangent avec lui. Donc, nous pouvons reconnaître que le geste de Jésus est vraiment très, très provocateur. Il choisit la personne la moins fréquentable de la ville, comme il en a d’ailleurs l’habitude. branches mortes abbaye maumont

  C’est à lui pourtant que Jésus va faire une proposition, alors que la foule sanctionne la faute et reproche à Jésus de s’exposer à l’impureté. L’attitude de Jésus manifeste un Dieu d’accueil, non pas un Dieu-juge ; un Dieu qui offre et non un Dieu qui sanctionne. C’est vraiment le propre de Jésus qui est mis en pleine lumière ici comme dans les fréquentations qui ont tant heurté ses contemporains : femmes moralement douteuses, les malades, les malades d’entre les malades que sont les pécheurs ; tous ceux que la société juive de son époque avait placés dans les marges. Jésus va justement au contact de toutes ces personnes qui sont dans les marges.

  Puis Zachée reprend la parole, en s’adressant à Jésus : « Je fais don aux pauvres…. » Quel est le sens de ce que dit Zachée ?

  Deux manières de lire se présentent et remarquons que le texte ne tranche pas. C’est donc à nous, lecteurs, que revient la tâche de donner une interprétation. Zachée pourrait vouloir dire dans une première approche : ‘puisque tu t’invites chez moi, moi, par reconnaissance, je vais fait don de la moitié de mes biens et compenser largement les torts que j’ai commis’. Zachée adopterait alors la posture qui correspondrait à l’accueil que Jésus lui demandait.

  Une seconde approche est possible. Remarquons que Zachée répond par verbes au présent : « je fais ». Zachée est en train de dire à Jésus : ‘Tu as bien deviné qui le suis, ce que les gens ne voient pas avec les étiquettes posées sur les marginaux. Voila la générosité que maintenant j’exerce’. Ce qui introduirait bien la conclusion de Jésus : « Aujourd’hui le salut est entré dans cette maison ».

ballons2 abbaye maumont

 Voici Zachée devenu généreux, ouvert, accueillant, comme Jésus l’a été pour lui.

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.