• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Offrir à tous un espace plus vaste que l'âpreté du quotidien !

jmclibrededroit0006  26° dimanche T.O.  C

  Lc. 16,19-31                                    

Certains pourraient penser et pensent sans doute que Jésus est farouchement opposé à l’argent, aux riches. L’Argent, dans nos textes, est écrit avec une majuscule pour mieux souligner qu’il est une véritable idole contre laquelle Moïse et les Prophètes de l’Ancien Testament auxquels Jésus fait allusion, ont mis en garde Israël.

Jésus « a payé cher » le prix de son amour pour l’humanité, en allant jusqu'à verser son sang, livrer sa vie pour le salut de tous les humains. Pure folie ! Pure perte !

  Argent et Amour : comment les fait cohabiter ?

   jmclibrededroit0030Le pape François, dans « La joie de l’Évangile », nous offre une réflexion forte sur « le fossé » entre le riche anonyme et Lazare, en l’actualisant : « Le grand risque du monde d’aujourd’hui, avec son offre de consommation multiple et écrasante, est une tristesse individualiste qui vient du cœur bien installé et avare, de la recherche malade de plaisirs superficiels, de la conscience isolée. Quand la vie intérieure se ferme sur ses propres intérêts, il n’y a plus de place pour les autres, les pauvres n’entrent plus, on n’écoute plus la voix de Dieu, on ne jouit plus de la douce joie de son amour, l’enthousiasme de faire le bien ne palpite plus. Même les croyants courent ce risque certain et permanent. Beaucoup y succombent et se transforment en personnes vexées, mécontentes, sans vie. Ce n’est pas le choix d’une vie digne et pleine, ce n’est pas le désir de Dieu pour nous, ce n’est pas la vie dans l’Esprit qui jaillit du cœur du Christ ressuscité. » (§ 2)

  Remarquons combien cette page du Nouveau Testament apparaît sans vie, sans joie, sans espérance du côté de l’homme riche. Il cherche une ultime échappatoire, joue sa dernière carte pour éviter le pire. Mais c’est son existence même qui l’a conduit loin des hommes, loin de Dieu. C’est sans doute là le nœud de tous les évangiles que nous méditons depuis plusieurs dimanches, en suivant Jésus vers sa montée à Jérusalem.

  Je lisais cette semaine un témoignage d’un prêtre qui, aidé d’assistants et de bénévoles, accueille des personnes blessées par la vie, combien de Lazare de notre XXI° siècle. Il résume son expérience quotidienne avec ces frères rejetés, à la vie sans issue, apparemment : « Alors, être là ! Pour accompagner les vies délabrées de quelques unsjmclibrededroit0397 qui noient les vestiges du passé dans les vertiges de produits toujours plus destructeurs. Et manifester, là, la patiente puissance d’une libération toujours possible. Être là chaque matin et nous offrir ‘la vie’ dans l’échange ‘un bonjour et d’une poignée de main : aujourd’hui est un autre jour, un jour où d’éventuelles libérations sont encore et toujours possibles ».

   Voilà ce que le riche de la page d’Évangile d’aujourd’hui refuse à Lazare qu’il ignore, à sa porte. Antoine de Saint-Exupéry écrivait : « Tout acte élève s’il est don de soi », et Pierre Teilhard de Chardin : « Pas d’erreur substantielle à craindre si mon attitude intérieure à pour résultat de me rendre plus fidèle, plus attentif, plus passionnément intéressé aux hommes et à la tâche humaine, moins préoccupé, en même temps de moi-même, égoïstement ».

  Spiritualité des mains, spiritualité du sourire, du geste d’accueil, de l’entraide favorisant les rencontres pouvant procurer l’épanouissement moral et spirituel de ceux qui le désirent. L’auteur du témoignage que nous venons de parcourir va jusqu’à parler de la « liturgie du frère ».

  Magnifique, non !!! Et qui donne à penser !!!!

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.