• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

L a porte est grande ouverte sur le visage du Christ, Alleluia !

jmclibrededroit0096   6° DIMANCHE DE PÂQUES

   Jn. 14, 23-29

   Le Temps Pascal laisse pressentir son sommet.

   La belle page trinitaire que nous offre l’évangéliste Jean aujourd’hui, ouvre l’espace d’un possible que seule la communion du Père, du Fils et du Saint Esprit permet d’entrevoir : notre pleine participation à la vie divine. Inutile d’essayer d’imaginer.

  Croire que ce don nous est déjà fait en la Pâque de Jésus nous suffit.

  Le visage du Christ en sa Résurrection est le Visage de tous les visages. Laissons-nous surprendre et demeurons en quête d’un amour toujours plus passionné pour la Parole/visage de Dieu par une fidélité qui nous ouvre à sa présence. Alors nous recevrons ce que Jésus nous promet : « Le Père et moi, nous viendrons chez lui et nous irons demeurer auprès de lui».

  Qui ne désire entendre cette Parole de vie et rencontrer ce visage ?

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

A partir du coeur de l'Evangile, nous irons plus loin !

estheretdelphine      5° DIMANCHE DE PÂQUES
    Jn. 13,31-33

    Point de départ ? Point d’arrivée ? Défi du chemin ?

   Où situer l’amour dont chaque page de l’Évangile pose la question vitale pour chacun ? Avec le Christ, l’amour devient le prisme de toute une existence. Lui-même en est la plus vivante révélation. Aussi quand il nous dit : « Aimez-vous les uns les autres », ce n’est pas un slogan, ou une formule passe-partout, c’est le cœur de son message et le cœur de sa propre vie qu’il nous livre.

  Jésus a vécu ce qu’il a dit.

   N’est-ce pas déjà aimer ?

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Un beau visage de bon pasteur de notre temps, JEAN VANIER !

jmclibrededroit0225   4° DIMANCHE DE PÂQUES

   Jn. 10,27-30

   En lisant cette page d’Évangile, un visage s’est imposé à moi : Jean VANIER, ce grand amoureux de saint Jean, son saint patron, ce bon et fidèle serviteur du Bon Pasteur qui fut son Maître et son Seigneur, sans nul doute.

   En ce dimanche de prière pour les vocations, n’avons-nous à recevoir de lui une véritable lumière sur ce que signifie suivre le Christ, vivre sa vocation personnelle pour les autres ! Jean Vanier n’était pas prêtre.

  Il fut un laïc qui a vécu son baptême dans sa radicalité comme l’est toute vocation. Depuis Trosly et ces deux premières brebis, Raphaël et Philippe, il s’est donné corps et âme à un magnifique ministère sans frontière. Une existence vraiment consacrée au sens plein du terme.

   Nous allons l’écouter.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Quand l'ordinaire devient extra-ordinaire, c'est Pâques !

jmclibrededroit0293   3° dimanche de PÂQUES
   Jn. 21,1-19

   Avez-vous remarqué comment l’événement de Pâques crée du mouvement ? On dirait que le Ressuscité est partout à la fois. Il est bien celui qui rencontre, qui se fait proche. Non pas tant pour ‘se’ faire reconnaître, lui, mais afin de « manifester » (verbe souvent employé dans les récits après la Résurrection) que Dieu fait toute chose nouvelle qu’aucun de nous, à commencer par ses disciples, ne pouvaient imaginer.

  Jésus ressuscité vient manifester que Dieu se met à hauteur d’homme et qu’il demeure le Dieu fidèle que toute la Révélation déploie sans cesse, jour après jour, à travers chaque récit biblique.

  La Résurrection est ‘pour nous’, pour que nous découvrions de plus en plus que nous sommes appelés à vivre, à entrer dans le mouvement pascal initié par Jésus.

   Jusque dans nos lassitudes…

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Passer par l'inaccessible pour atteindre la joie pascale.

gurat abbaye mumont   2° dimanche de Pâques

   Jn. 20, 19-31

   Thomas porte une lumière fulgurante sur notre méditation pascale qui se poursuivra jusqu’à la Pentecôte.

  Ne serait-il pas le type même de l’humain qui ne rencontre toujours que lui-même, jusqu’au jour où ?.... !!!! L’effet de fraîcheur de trois années avec le Maître ne fut pas durable.

  C’est ce Thomas qui nous intéresse. Comme les disciples d’Emmaüs dans l’évangile de Luc que Jésus rejoint, Thomas est aussi rattrapé en quelque sorte par le Ressuscité.

   Si la mèche a faibli, elle ne s’est pas éteinte. Un peu de braise suffit pour que la lumière soit !

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.