• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Une seule assemblée pour célébrer l'Arbre de Vie !

 

SEMAINE SAINTE 2020

                                                                         

 

                                 « Regarde, Seigneur, la famille qui t’appartient ». Voilà une prière toute simple qui peut nous accompagner, nous relier les uns aux autres en cette Semaine Sainte. Prière de confiance, de communion étroite et fervente, source et fleuve jaillissants de l’Arbre de Vie. Un seul avec tous, non un surhomme, mais un Serviteur Souffrant qui, comme le souligne le prophète Isaïe, est « compté pour rien. Et pourtant, c’était nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé ». Ici, Quelqu’un se fait notre égal et chemine à nos côtés. Celui par qui « le temps est supérieur à l’espace » (Pape François). Et il est bien juste de dire en cette Semaine si particulière cette année, que le Temps liturgique (le Mystère Pascal du Christ) est supérieur à l’espace (nos églises n’accueilleront pas d’assemblée).

  Le confinement ne doit pas nous faire courir le risque de devenir des autodidactes de la foi ou des priants qui ne célèbrent pas.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Un Carême de choc ou le choc du Carême 2020 !

cerisier blanc abbaye maumont  5° dimanche de Carême   A

 Jn. 11, 1-45                                                               

   Lazare se traduit « Dieu a aidé », nom qui a été délibérément choisi par l’évangéliste Jean. Un autre aurait pu lui venir à l’esprit qui évoquerait la résurrection. Mais Lazare n’est pas ressuscité. Il est simplement revenu à la vie par la puissance de Vie qui habite Jésus, le seul qui puisse affirmer en toute vérité : « JE SUIS La Résurrection et La Vie ». Lazare est « réveillé » des morts » (Jn. 12,2).

   Que va-t-il faire maintenant ?

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Lire et vivre l'événement comme un SIGNE !

  4° dijmclibrededroit0540manche de Carême   A

  Jn. 9,1-41                                                     

  A situation exceptionnelle adaptation nécessaire. Beaucoup de fidèles ont manifesté leur soif de la célébration eucharistique dominicale, comprenant toutefois que la sagesse prévaut sur la témérité. Les appels que nous avons reçus, nombreux, en témoignent. Trouvez tous, ici, l’assurance d’une communion réelle dans la prière et le partage des mêmes contraintes. Savez-vous que la chaîne KTO vous permet de retrouver le pape François, chaque jour, célébrant l’Eucharistie à la Maison Sainte-Marthe ? Ne serait-ce pas aussi l’occasion de renouer avec la Parole de Dieu, la prière, les Conférences de Carême du dimanche après-midi….

   Tout ceci n’est pas si loin de la rencontre de Jésus avec l’aveugle-né guéri « un jour de Shabbat ».

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

La Source, le puits, la jarre.... et la vague !

jmclibrededroit0890   3° dimanche de Carême   A

   Jn. 4, 3-42                                                                             

  Trois grands récits johanniques font partie du parcours d’initiation au mystère du Christ pour ceux et celles qui se préparent à recevoir le baptême à la Vigile pascale. Mais tout chrétien est appelé, en méditant ces récits, à faire mémoire de son propre baptême, toujours actuel, toujours l’Aujourd’hui de Dieu dans sa vie.

  Je suis baptisé(e) et non j’ai été baptisé(e). Tu saisis la nuance ! Et elle n’est pas de peu d’importance !

   Trace indélébile du Christ qui vit en toi. Acte de mémoire tellement vivifiant pour que croisse notre foi ! Les trois dimanches qui viennent nous donnent à regarder des rencontres et à écouter des dialogues que Jésus engage. Peu banals bien sûr, ils nous renvoient à sa soif, à sa lumière et à sa vie qu’il veut nous transmettre pour que nous ne restions pas asséchés, ténébreux, sans vie.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Soleil sur ton Visage : je te reconnais !

jmclibrededroit0680   2° dimanche de Carême   A

   Mt. 17,1-9                                                              

   Sur une montagne, non sans lien avec celle de l’affrontement avec l’Adversaire, ce n’est pas le Christ qui sort de lui-même, mais sa plus grande profondeur, sa plus haute vérité, qui, le temps d’un éclair, sourd, tel un poids trop pesant que plus rien ne retient, jaillissant comme une étincelle de lumière. Jésus a gravi la montagne…

  Moins par désir de prendre de la hauteur que pour rejoindre en Lui un appel intérieur qui est invitation à une prière plus instante. Non plus pour être tenté, mais pour être révélé.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.