Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

nuages abbaye maumont5° dimanche de Carême (Année A)

Jn. 11, 1-45                                                             

   Devant les yeux un paysage surprenant. Sur la gauche, le ciel est dégagé ou presque, les arbres se revêtent de leurs premiers bourgeons. Sur la droite une voilure plus sombre. Soudain, une ondée drue. Quelques minutes à peine. Puis l’horizon doré d’une lumière dense alors que scintillent les gouttes fraîches aux branches fécondées. Illumination fulgurante, saisissement de beauté, pas un rêve, mais un instant où tout est résumé, tout est dit.

   Écho lumineux au récit johannique médité ce jour autour du retour à la vie de Lazare.

    La part dégagée du récit se situe de son côté : « Lazare, viens dehors ». « Déliez-le et laissez-le aller ! » Le voici libre de toute entrave, rendu à la vie et aux siens, signature indélébile de Celui qui se présentait à Marthe : « Moi, je suis la résurrection et la vie ». fleur lumiere abbaye maumont

   La part plus sombre se révèle dans le combat intérieur que vivent si intensément les deux sœurs, leur douleur et leur incompréhension. Leur cœur lourd pèse sur toute la scène. Le lecteur devine que leurs larmes expriment leur désarroi, leur brusque solitude, leur refus de la réalité.

   ombre abbaye maumont copieAlors les paroles de Jésus jaillissent, paisibles et assurées comme une lumière au creux de la nuit pour guider les pas hésitants.

   Sa présence à tout moment du récit ira jusqu’au bout de l’angoisse qui l’entoure et l’étreint un moment. Jusqu’au bout de la vie aussi, celle de Lazare et la sienne, horizon de lumière d’un tombeau vide déjà entrevu.

  Une avancée, pas à pas, pour approcher son objet et en contempler le mystère sous diverses faces.

  Un rythme d’une gravité quasi liturgique.

  Une majesté du style qui s’allie à une vie intense.

  Tels sont les traits que nous pouvons associer à cette page d’Évangile. fleur blanche abbaye maumont

 

Ils rendent lisibles tous les « JE SUIS » qui disent Jésus venu en notre chair pour lui communiquer sa propre vie, promesse qu’il vient jusque dans notre mort inscrire sa résurrection.