Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

                               NATIVITÉ DU SEIGNEUR   (Année A)

Is. 52, 7-10                                                  

   AUJOURD’HUI, le prophète Isaïe, exulte, il chante et danse de joie. Rien ne peut plus le retenir de proclamer haut et fort la venue du Messie, couronnement de toutes ses espérances : la paix, le salut, la consolation, la bonne nouvelle éclatent dans leur beauté, se répandent comme un rayon de lumière sans déclin : « Tous les lointains de la terre ont vu le salut de notre Dieu ». Quelle révélation ! « Éclatez en cris de joie ! »

    Un horizon nouveau s’ouvre, se déploie, et nous le contemplons en cet Enfant de Bethléem. Nous l’avons guetté, nous avons veillé tout au long du temps de l’Avent. Ce n’est pas en vain ! AUJOURD’HUI, nous voici chacun « messager », rempli du zèle de notre persévérance à espérer, et nous ne sommes pas déçus ! Isaïe a cette magnifique image s’épanchant en douceur et légèreté : « Comme ils sont beaux sur les montagnes, les pas du messager… » Il voit, réalisé, l’accomplissement de ce qu’il annonçait au monde de son temps et de tous les temps de la part de Dieu, et la foule immense des témoins qui essaime en tout lieu, pour que tous reçoivent la visite de Dieu-avec-nous, l’EMMANUEL !creche etoile abbaye maumont

    Une création nouvelle engendrée du nouveau-né dans une pauvre mangeoire, loin des regards, comblant les cœurs en attente de sa venue. Non dans un éclat, mais dans le silence d’une nuit lumineuse où le ciel se réjouit et la terre fleurit. Noël est célébration du ciel pour la terre.

   Ciel et terre sont remplis de la gloire du Seigneur ! Point de ténèbres en cette Nuit ! Pour célébrer joyeusement la venue de Celui sans lequel nous ne saurions qui nous sommes, que vienne sur nos lèvres le chant du psalmiste : « A ta lumière, nous voyons la lumière. »

   Que chacun se lève, lisse sa voile et parte à la recherche de cette clarté sans prix. Que tous, nous nous enchantions à l’écoute de la Bonne Nouvelle, et percevions la nouveauté du Dieu qui se dit au plein de l’existence humaine.

                                 

  La naissance du Seigneur n’est-elle pas l’éternelle jeunesse que Dieu communique par sa venue ?

  Nous le chantons dans une hymne pour Noël : « En Lui, tout à tout moment/connaît son commencement/et tout homme l’Orient/de sa nouvelle naissance. »

  Que la Paix et la Joie de Noël rejoignent et affermissent la confiance et la l’espérance de tous !

   Très belle célébration de Noël à tous  !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *