Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

abbaye maumont vie monastique 36   2° DIMANCHE DE L’AVENT   Année C

    Lc. 3,1-6                                                                  

   Quand Dieu s’approche, il se fait discret. A pas lents. Il ne veut surtout pas déranger. Il vient en ami. Dans le temps des hommes, il inscrit la Parole qui éternellement fructifie. Les prophètes chantent sa présence au creux du désert de nos absences. Que pourrions-nous espérer si nous ne tendons pas l’oreille, attentifs, guetteurs de Lui ?

   Pour nous, l’heure du désir. Pour lui, le désir de l’Heure.

    Jean-Baptiste se tient là. Cœur de ces désirs qui s’appellent sans se nommer encore. Ce qui l’habite, il le proclame en acte : un « baptême de conversion », une vie nouvelle qu’il recueille loin des hommes, proche de Dieu, et lancée au monde avec ardeur. Flamme ardente qui le dévore de servir son Dieu. Il quitte sa retraite, se met en route : « il parcourut toute la région du Jourdain » nous dit saint Luc.abbaye maumont vie monastique 50

    Ne le voyons-nous pas, débordant d’un zèle qui le transporte, le déplace ! Ne sommes-nous pas saisis par cette proclamation enthousiaste ! Un autre parle en lui, le prophète Isaïe, lui-même brûlé du feu divin. Et que dit-il ? « Préparez ! » Pour-quoi ? « Tout être vivant verra le salut de Dieu » !

  eau abbaye maumontLe message est fort, à défaut d’être encore limpide et parfaitement lisible. Mais l’espérance est là, ancrée dans cette parole qui traverse les siècles, rompant les amarres, brisant toutes les peurs, libérant un souffle neuf.

  Puisque Dieu le dit, cela sera !!!! Cela est, dès aujourd’hui, alors que nous écoutons cette Bonne Nouvelle. Dieu n’attend pas pour tenir sa promesse de nous rassembler tous dans son amour, pour partager sa propre vie.

   La prophétie d’Isaïe pourrait nous paraître conte pour enfant qui a besoin de rêve pour grandir, de belles histoires pour s’endormir. Mais en fait, ce qu’il nous dit nous engage dans une liberté toujours plus éveillée sur ce que Dieu veut et peut réaliser pour nous : « Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis ». Cette évocation d’un monde plus doux et moins hostile manifeste l’attention que Dieu nous porte, mais pas sans que nous y soyons associés, là où nous sommes.

   D’où le « Préparez » qui nous rend coopérateurs de ce qui germe sans bruit, tout près ou plus loin. Dieu veille au grain ! Comme le dit la collecte de ce 2° dimanche de l’Avent :

« Dieu de puissance et de miséricorde,…abbaye maumont vie monastique 144

forme-nous à la sagesse d’en-haut, qui nous fait entrer en communion avec ton Fils ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *