Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

bord eau abbaye maumont  3° dimanche de Carême B

  Jn. 2, 13-25

  Le désert, la montagne. Aujourd’hui, le Temple. Le Carême serait-il un temps favorable pour voyager ? Me déplacer ? Me faire découvrir des lieux pour quitter la routine et élargir mon horizon ?

  Me permettre de discerner là où je peux le mieux inscrire mon cadre de vie ? M’aider à poser mes choix, mes attentes. Inventer du lien ? Exercer mes sens intérieurs ? Mieux situer comment Jésus marche de déplacement en déplacement jusqu’à Jérusalem ?

   Jean souligne d’emblée que « La Pâque juive était proche » et que « Jésus monta à Jérusalem ». Notons que dans cet évangile, l’épisode trouve place dès le chapitre 2 alors que les évangiles synoptiques le renvoient au seuil de la Passion.

   La Pâque juive était le point culminant de l’activité au Temple, incluant le change et toutes les opérations bancaires puisque les pèlerins affluaient de partout. Belle occasion d’opérer de bonnes affaires, d’augmenter les prix : tout le monde voudra acheter pour les offrandes rituels !!! C’est ce marchandage, cet appât au gain sous prétexte de servir la Loi, que Jésus fustige.

  Où est la gratuité dans la relation à Dieu ?boutons roses abbaye maumont

  Qu’en est-il du véritable culte ? Offrir des sacrifices au Temple relève de ce que prescrit la Loi. Mais en profiter pour faire de l’argent à son profit pervertit la Loi, le culte et, par là même, l’authenticité de la démarche spirituelle.

  Au chapitre 4 de l’évangile de Jean, Jésus ne dira-t-il pas à la Samaritaine : « C’est en esprit et en vérité qu’il faut adorer » ! Nous le voyons en germe ici : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours, je le relèverai ».

  La plénitude du Signe du Temple s’inscrit dans la personne de Jésus.

 christ icone abbaye maumont

 

Jésus est le seul SIGNE où l’homme rencontre Dieu, le seul Temple où Dieu s’unit à l’homme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *