Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

vierge assomption abbaye maumont   DIMANCHE 15 AOÛT

  ASSOMPTION DE LA VIERGE MARIE

  Lc. 1, 39-56                                                 

  En pleine lumière d’été, Marie resplendit. Elle court, elle chante. Rien ne peut plus la retenir ! Ce qu’elle pressent depuis la visite de l’Ange, depuis l’irruption de Dieu dans sa vie, elle ne peut le garder pour elle. L’amour de Dieu l’a rendue libre. Elle sait qu’elle n’est pas propriétaire du trésor qu’elle porte. Saisie dans sa chair même, habitée par l’Esprit Saint, elle est toute entière portée en avant par un élan qui la soulève. Sa course est celle du cœur ! Ce n’est pas elle qui se hâte. C’est Celui qu’elle abrite.

   Elle devient l’Arche Sainte, l’Arche de l’Alliance mue de l’intérieur et déployant au monde la merveille que le Seigneur réalise : devenir homme au milieu des hommes, donnant Dieu à l’humanité comme son lieu de vie. Élisabeth nomme Marie : « la mère de mon Seigneur ! » Par là, elle reconnaît l’accomplissement de toutes les Écritures en celui qui vient visiter son peuple.

   Le « oui » de Marie se déploie en tout sens. La rencontre de Marie et d’Élisabeth est bien autre chose qu’une visite de courtoisie entre deux cousines enceintes. Chacune a été visitée par Dieu et Le reconnaît en l’autre.

  Le chant de Marie peut jaillir comme une immense action de grâce pour les merveilles de Dieu, non pour elle seulement, mais pour tous les hommes, pour nous, le peuple de l’Alliance.vierge guinee abbaye maumont

  Marie est tout accueil à la présence de Dieu. Elle rend Dieu présent au monde. Elle nous rend présents à Dieu. Marie est au cœur de la manifestation de Dieu à l’humanité.

   A travers les événements/paroles (c’est le même mot en hébreu) qu’elle vit, elle est traversée par le mystère de Dieu qui se révèle. Fille d’Israël, elle vibre de tout son être au moindre signe, y percevant la marque de Dieu.

   Si nous reprenons des mots ou des phrases du Magnificat, cela devient très clair : « Le Puissant, Saint est son Nom, miséricorde, la force de son bras, il relève Israël, il se souvient de son amours, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa descendance, à jamais ». Y-a-t-il synthèse plus limpide de tout l’Ancien Testament ? Toutes les expressions que nous pouvons y lire s’y trouve.

   Marie nous introduit de plain-pied dans la Terre Sainte de nos pères dans la foi et nous transmet ce qui les faisait vivre. Trésor inépuisable, racines profondes qui nous portent.rose tremiere

    Marie se tient là, au carrefour des annonces et de la réalisation de La Promesse.

   Faisons nôtres les paroles du Magnificat que l’Église met sur nos lèvres chaque soir, à l’Office des Vêpres,

pour chanter l’éternelle Alliance, exultant avec Marie pour la fidélité de notre Dieu.

 

fleur blanche2 abbaye maumont

 

 

              BELLE FÊTE de l’Assomption à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *