Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

abbaye maumont vie monastique 47   32°dimanche T.O. (Année C)

   Lc. 20, 27-38                                   

Qu’est-ce qui nous fait tenir dans notre vie aujourd’hui ? Vivons-nous en vivants ou en sursis, suspendus entre hier qui était tellement mieux (pensons-nous parfois !) et demain dont nous rêvons ? « La réalité est supérieure à l’idée » aime à souligner le pape François.

   Cela, nous pouvons le vérifier chaque jour et nous rend un peu plus lucides au milieu de nos multiples interrogations. Les grands projets peuvent nous effrayer. Quant à ce que nous considérons comme de petites choses, nous n’en soupçonnons pas l’importance, les tenant pour rien. Quelle espérance demeure encore ?

  Comment avancer ? Notre foi au Christ ressuscité, à jamais vivant au cœur du monde qu’il aime et sauve, est une invitation permanente à choisir la vie et à vivre le moment présent comme un cadeau.

   lumiere dieu abbaye maumontLa lumière de ce jour porte ses rayons bien au-delà de ce que nous pouvons en percevoir et sur le passé et sur l’avenir.

   La fidélité de Dieu, « le Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob », c’est-à-dire, Dieu de l’histoire et d’une histoire sainte, demeure pour toujours. « Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants » comme l’affirme Jésus. « La vie s’obtient et se mûrit dans la mesure où elle est livrée pour donner la vie aux autres. » (Pape François) Ainsi « tous vivent pour Lui ».

  Ce que Dieu vit au cœur de l’humanité, pour tous sans exception, il le sème en chacun comme source jaillissante en vie éternelle dès maintenant ? OUI, dès maintenant !!!! La résurrection n’est pas une simple promesse, mais la force de notre vie présente. Notre état de vie importe peu. « Dieu n’est pas le Dieu des morts mais des vivants. » Sans distinction. Cela suffit. A certains qui veulent établir des différences entre les personnes, Jésus répond par le lien unique qui nous relie tous.

    Avec Jésus, nos compartiments explosent. Tout pour lui se situe du côté de la vie, ici-bas et au-delà. Vivons vraiment, sans nous poser trop de questions qui sont autant de freins à aller librement aujourd’hui notre « bonhomme de chemin », pas à pas.

  grande fougere abbaye maumont

  Demain est déjà là ! Quelle folie, et pourtant quelle heureuse nouvelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *