Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un monastère joyeux pour des soeurs à la santé fragile

Témoignage de soeur Mathilde

« Ma rencontre avec la Congrégation des Bénédictines de Jésus Crucifié (à Brou-sur-Chantereine en Seine-et-Marne) est le fruit de la prière. En effet, comme la plupart de mes sœurs, j’avais commencé ailleurs ma vie religieuse, à un endroit où mon désir de vie bénédictine n’a fait que croître, en même temps que mon état de santé se détériorait, signe que ma place n’était sans doute pas là. Je ne pouvais plus tenir mais quel chemin prendre ? Retourner dans le monde ?… Mais l’appel continuait à retentir dans mon cœur ! Je me sentais dans une impasse.

C’est par une sœur des Bénédictines de Sainte-Bathilde (congrégation dont nous nous rapprochons en vue d’une fusion dans les années à venir) que j’ai entendu parler de Brou et que s’est ouvert une porte. Venue pour un temps de repos et formidablement accueillie, je me suis vite sentie bien ici, prenant en même temps conscience à quel point je me forçais dans mon ancienne Congrégation.

Témoignage de frère Jean Vincent

Regardez ce témoignage de Frère Jean-Vincent, qui est entré au monastère en 2011 et a fait profession solennelle en 2016.

Reportage du diocèse de Vannes, pour la journée de la vie consacrée 2020.

Jubilé d’argent au carmel

Le 7 août 2021, Soeur Thérèse Elisabeth de la Compassion a fêté son jubilé d’argent (25 ans de profession) au carmel.  Voici son témoignage :

Un Jubilé d’Argent, une communauté et une famille en or, une Eglise comme un diamant aux mille facettes !

Fêter mon jubilé d’argent ce 7 aout dernier fut pour moi un faisceau de grâces :
Une grâce d’épouse et de carmélite : avec la maturité des années passées, des ombres et des lumières, pouvoir célébrer la fidélité du Seigneur, Lui redire mon « Oui », et comme le disait le chant d’entrée : « Heureux, celui qui n’a jamais aimé que Toi, Seigneur » re-choisir de n’aimer que Lui et que par Lui a été un moment de joie très profonde.

Profession perpétuelle de Soeur Marie-Edmée de la Croix à Thiais

En ce 25 avril 2021, dimanche du Bon pasteur, il y avait une profession perpétuelle au monastère de Thiais.

Laissons à Éric et Annick le soin de vous en dire quelques mots.

« Bien Chers Tous

Un dimanche de Printemps dans la foi et l’espérance au Monastère des Annonciades de Thiais. Le 25 avril 2021, nous avons vécu un dimanche bien particulier. Au-delà de cette belle journée ensoleillée où le parc du Monastère se réveille doucement pour accueillir le printemps, c’était en ce premier jour de la semaine le quatrième dimanche du temps pascal de l’année B,  dimanche du Bon Pasteur : Jésus est le vrai Berger envoyé par le Père pour nous révéler son Amour, nous rassembler et nous conduire à la vie éternelle.

Profession solennelle de Sr Jeanne-Dominique

Dimanche 22 août 2021, sœur Jeanne-Dominique a prononcé ses vœux solennels au cours de l’eucharistie présidée par Mgr Joly, évêque auxiliaire de notre diocèse.

La profession solennelle est l’engagement définitif de la sœur dans l’Ordre des Prêcheurs.

Retrouvez les meilleurs moments sur cette vidéo :

« Un jour à la fois dans la foi » : soeur Marie-Jean, nouvelle prieure d’Hurtebise

Le 24 août, c’était mardi dernier, sœur Marie-Jean Noville était élue prieure de la Communauté bénédictine d’Hurtebise. Agée de 45 ans, sr Marie-Jean a rejoint cette communauté située à deux pas de Saint-Hubert, il y aura 20 ans en novembre prochain. La nouvelle prieure est la première étonnée de cette élection et ignore encore ce que cela va impliquer comme changements dans son quotidien. La prieure, pleine de sagesse:  « J’ai coutume de dire: ‘un jour à la fois dans la foi »’. Elle succède ainsi à sr Myrèse qui occupait cette responsabilité depuis 24 ans!

Sœur Marie-Jean Noville ne manque pas d’humour. La photo qui, sur le site internet du monastère Notre-Dame d’Hurtebise, accompagne les quelques lignes annonçant son élection la montre faisant de la trottinette. Dynamique, la nouvelle prieure avoue qu’elle aime cette photo pour son côté ludique.

Profession perpétuelle de Sr Marie-Aimée de Jésus au monastère de l’Annonciade de Thiais

AnnonciadeCharte de professionEn ce 8 septembre 2020, la chapelle du monastère était parée de ses plus beaux atours : fleurs, bougies, lumières, cierge pascal, musique, chants…  Les fidèles sont venus nombreux pour un jour de semaine, entourer sœur Marie-Aimée de Jésus afin de l’accompagner dans cette nouvelle étape de sa vie : sa profession perpétuelle dans l’Ordre de la Vierge Marie. Notre sœur s’est préparée à ce grand jour par quelques jours de retraite.

Profession solennelle de soeur Marie-Véronique

Profession M Veronique monastère de DaxLe 11 août 2019, soeur Marie-Véronique a fait profession solennelle au monastère des Dominicaines de Dax.

Voici l’homélie prononcée par frère Olivier Poquillon, op :

« La miséricorde de Dieu et la vôtre »

Profession M Veronique dax 1La miséricorde de Dieu, ça va ! et la vôtre : c’est plus dur ! Nous avons commencé par voir une sœur allongée sur le carrelage, le nez dans la poussière. C’est de cette poussière que nous sommes tirés et à laquelle nous retournerons. La poussière ! Nous sommes tirés de cette poussière, et de cette matière, de cette vie quotidienne, de cette famille, de cette culture, de ce beau pays de la Réunion. Et puis, de cette matière, Dieu nous donne la vie. Il nous met debout ; il nous relève comme ta prieure vient de te relever, au nom du Christ. Alors, nous savons que ça c’est le début de l’histoire et puis la fin de l’histoire, en tout cas sur cette terre, c’est ce que tu diras tout à l’heure, si tu le veux, librement : « jusqu’à la mort » et la mort : retour à la poussière.

Témoignage d’une carmélite : J’étais infirmière et je suis entrée au Carmel à 22 ans

J’étais infirmière dans les Deux-Sèvres et je suis entrée au Carmel à 22 ans.
J’ai entendu l’appel à la vie contemplative à 9 ans en chantant: «Que ma vie soit prière! » et l’appel au Carmel, à 18 ans à Paray-le-Monial, en lisant la Parole de Dieu: «Le sommet du Carmel se dessèche…» (Amos1)
La devise du Carmel « Il est Vivant le Seigneur devant qui je me tiens » a comblé mes attentes.
La vie au Carmel ( vie de prière et d’approfondissement de ma foi, vie fraternelle et de services) est pour moi une heureuse aventure comme à Paray ! Elle me fait vivre tous les jours de l’Amour du Coeur de Jésus pour les prêtres et l’évangélisation !

Sr Marie Catherine du Coeur de Jésus