Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’obéissance, de l’infantilisme ?

Pour moi, alors étudiante à la Sorbonne, à Paris, obéissance était synonyme d’infantilisme. J’aimais passionnément mes études et je cherchais à développer mes dons, à épanouir ma personnalité en vue d’avoir une vie riche et féconde. Obéir ? Se soumettre ? Dépendre d’autrui ? Quel sens pouvaient bien avoir ces attitudes pour une personne équilibrée […]

Un thème peu à la mode…

Soeur Marie-Paul se risque à parler d’un thème peu à la mode, celui de l’obéissance. Elle en parle comme d’un chemin d’humanisation.

Dans mon choix, suis-je libre ?

Choisir en vérité et librement, est-ce possible ? Qu’est-ce qu’être libre ? C’est d’abord reconnaître ce qui me permet d’être moi-même en vérité, ce qui construit mon être profond, créé par Dieu, et d’en réaliser l’accomplissement. La liberté n’est pas la possibilité de faire tout et n’importe quoi, c’est la possibilité de faire ce qui construit […]

L’obéissance, source de joie ?

Est-ce si paradoxal ? Si je suis là où je dois être, au moment où je dois être à faire ce que je dois faire, il y a fécondité. Ainsi j’aurais pû être en train de construire un pont, ou bien soigner des personnes, voire, au sein de ma communauté faire quelque chose de valorisant… […]