Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

bouquet abbaye maumont   25° dimanche T. O. B

   Mc. 9, 30-37

   Bienvenue aux paroles vraies ! Leur message clair donne naissance à une vie en relation ! Les écouter rend plus attentif à la valeur des mots, à leur sens profond. Du temps parfois est nécessaire pour les saisir. Mais il n’est pas perdu. Le mûrissement d’une pensée, l’élaboration d’une réflexion passent par des interrogations qui ouvrent des perspectives amples et insoupçonnées.

   Mais la crainte d’entrer dans le vif du sujet peut freiner notre élan. Un apprentissage à l’écoute commence peut-être par ces pierres d’achoppement qui contraignent au dépassement.

   N’est-ce pas vital, essentiel pour ne pas rester figé, sans pouvoir avancer ! Jésus crée ce paradoxe par ses paroles et son enseignement. Soit les foules et ses disciples sont suspendus à ces lèvres, soit ils se dressent contre lui et refusent de l’entendre. L’incompréhension prend la place de la véritable écoute qui accueille, en prenant du recul, pour mieux intégrer le message. La réaction spontanée peut tuer la relation et la rendre inopérante : « Les disciples ne comprenaient pas ses paroles et ils avaient peur de l’interroger » nous dit le texte.

   La fuite se présente alors comme le meilleur moyen pour se détourner de ce qui gêne ou remet trop en question. Voilà que les disciples changent de conversation pour oublier sans doute ce que Jésus vient d’annoncer : sa mission de Messie à mener jusqu’à son terme, jusqu’à donner sa vie. 

   Pour faire diversion, il est plus facile de faire un sondage d’opinion pour savoir « qui est le plus grand ? » Alors, Jésus, sans leur reprocher liane abbaye maumontce débat d’enfantillage, leur donne en exemple un enfant.

   mère enfant abbaye maumontCelui qui vit d’être, tout simplement, ouvert à ce qui vient, qui n’a rien à cacher, rien à revendiquer. 

  Jésus se compare lui-même à un tel enfant. Il ne réclame rien de la part de ses disciples, sinon cette disponibilité à recevoir.

  Et encore le fait-il en référence à son Père, source unique de sa mission.

 

  Jésus élève le débat en partant d’un enfant. Voilà qui ne surprend pas venant de Lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *