• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye Notre-Dame d'Argentan

Être fidèle, est-ce possible ?

 

 

Papes

 

« Je m'engage avec la grâce de Dieu … »

« Au nom de notre Seigneur Jésus Christ,
je promets l'obéissance,
la stabilité
et la conversion de mes mœurs… »

 

"Il est fidèle, celui qui vous a appelés",
nous dit St Paul...

Mais moi ?
le serai-je toute ma vie ?

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

La vie contemplative, n'est-ce pas inutile ?

Questions3 argentanLa vie cloîtrée peut en effet apparaître comme un défi dans notre société où l'on met tant d'insistance sur la réussite et la productivité. L'apparente “inutilité” de cette vie cachée témoigne que la véritable fécondité d'une vie n'est pas d'abord dans l'efficacité ou le rendement. Les contemplatifs sont ainsi solidaires des “blessés de la vie”, des personnes malades ou handicapées, de celles qui sont en prison ou au chômage en témoignant qu'une impuissance acceptée et offerte peut porter invisiblement beaucoup de fruit.

0
0
0
s2smodern

Pourquoi les grilles ?

Questions1 argentanC'est un point délicat qui est parfois difficile à comprendre et à accepter. Une phrase d'un ancien moine, Évagre, peut nous éclairer : “ Est moine, dit-il, celui qui est séparé de tous pour être uni à tous ”. La clôture manifeste visiblement cette séparation qui est en vue d'une plus grande communion avec Dieu et avec tous nos frères. C'est un fait que bien des personnes, tout d'abord rebutées par la clôture, s'aperçoivent peu à peu combien “ les Soeurs ” leur sont proches et que cette proximité les rapproche, eux aussi, de Dieu. « Le plus court chemin entre deux âmes est celui qui passe par Dieu ».

0
0
0
s2smodern

Pourquoi le grégorien, n'est-ce pas un peu démodé ?

Questions2 argentanLe grégorien, chant traditionnel de l'Église latine, étudié par des spécialistes en université, est aujourd'hui considéré comme un trésor du patrimoine artistique de l'Occident chrétien. N'est-ce pas une chance pour l'Église que des monastères, à la demande de Paul VI après le Concile Vatican II, aient choisi de perpétuer cette tradition et d'éviter ainsi qu'elle ne devienne une pièce de musée ? Quand on se familiarise avec ce chant, on découvre qu'il exprime avec beaucoup de délicatesse les différentes formes de prière : adoration, louange, supplications ou amour filial. La plupart des pièces s'inspirent de l'Écriture Sainte : le grégorien, c'est la Parole de Dieu mise en musique…

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.