Témoins comme les témoins d'hier pour aujourd'hui !

boule festive abbaye maumont   2° dimanche T.O.   (Année A)

   Jn. 1, 29-34                                                 

  Comme il est important d’avoir des témoins qui transmettent fidèlement un message ! Nous en faisons tous l’expérience. Nous en sommes les bénéficiaires. Peut-être aussi avons-nous porté témoignage, à notre insu. Nous ne pouvons pas vivre seulement de belles idées, de discours bien huilés, de pensées fugitives.

  Le témoignage a cette valeur unique de permanence. Il ne s’oublie pas. Son impact est si intense qu’il demeure et nous habite longtemps. Il ne cherche pas à donner des preuves. Il garantit seulement l’authenticité de faits vus ou de paroles entendues. De peu de mots parfois, il suffit. Son empreinte est gravée. Il est le sceau d’une vérité qui rend effectif un fait et lui donne une valeur définitive et indéfectible.

  Jean-Baptiste a reçu cette vocation de témoin privilégié de Jésus. C’est grâce à lui que nous entrons plus avant dans la personne et la mission du Christ. C’est lui qui le désigne par une introduction solennelle : « VOICI l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ! » Parole que nous entendons lors de chaque célébration eucharistique au moment de la communion. Agneau pascal qui donnera sa vie pour nous. vol abbaye maumont

  Ce premier témoignage qui désigne Jésus, comment le recevons-nous ?

  Comme Jean-Baptiste lui-même porteur de sa mission de prophète envoyé par Dieu : « Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : ‘Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint.’ Moi, j’ai vu et je rends témoignage : c’est lui le Fils de Dieu ».

  Raccourci saisissant entre la désignation de « l’Agneau de Dieu » et la confession de foi sans appel : « C’est lui le Fils de Dieu ». Jean-Baptiste témoigne avec assurance, lui le dernier des prophètes et le premier à désigner Jésus sous un double titre.

  Ainsi en sera t-il au terme de l’évangile de Jean de la part du Disciple  que Jésus aimait : « Ce disciple est le témoin de ces choses et c’est lui qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est vrai. » (Jn. 21,24)

  C’est la communauté des croyants qui parle ainsi de ce Disciple : ce qui importe pour elle c’est qu’il est le TÉMOIN des événements. La communauté authentifie son témoignage.

 charme abbaye maumont

Sommes-nous aujourd’hui dans cette même posture de témoins comme les témoins d’hier pour, à notre tour, à notre place, témoigner du Christ par toute notre vie ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.