• Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus

Carmel de Verdun

Ste Thérèse Bénédicte de la Croix, en quête de la vérité

Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (1891-1942):

Elle est plus connue sous son nom d'origine "Edith Stein". Elle naît dans une famille israélite très religieuse. Entrée à l'université, elle y développe sa soif de connaître la vérité. Par la lecture de Thérèse d'Avila, le Seigneur l'appelle. Docteur en philosophie, elle est baptisée le 1er janvier 1922. Elle découvre la prière intérieure et se révèle en ses écrits. Son attrait pour le Carmel la conduisait à prendre l'habit le 15 avril 1934. L'ombre de la souffrance va s'étendre sur ses frères de race et sur elle-même. Arrêtée au Carmel de Echt, elle est déportée et meurt à Auschwitz le 9 août 1942.

Œuvres d’Édith Stein:
Vie d’une famille juive, éd. Cerf- Ad Solem 2000 (Edith Stein raconte la vie de sa famille et sa jeunesse)
Source cachée. (Œuvres spirituelles) Éditions du Cerf, Paris, 1998. 2e éd. 1999
L’être infini et l’être éternel. Essai d’une atteinte du sens de l’être, Ed. Nauwelaerts, 1972.
La science de la Croix. Ed. Nauwelaerts, 1957.
Malgré la nuit (Poèsies complètes), Ad Solem 2002
La prière de l’Église, Ed. de l’Orante, 1955 ; nouvelle traduction Ed Ad Solem 1995.
Le mystère de Noël, Éditions de l’Orante, Paris, 1955 ; nouvelle traduction sous le titre La crèche et la Croix, avec ajout de quatre allocutions sur le thème de la Croix, Éditions Ad Solem, Genève, 1995. (3e traduction dans Source cachée)
Anthologie : Edith Stein, chemin vers le silence intérieur, Ed. Parole et Silence 1998.
Le secret de la Croix, Cahier de l’École Cathédrale, Paris, 1998.
De la Personne. Corps, âme, esprit, Éditions du Cerf, Paris, 1992. De l’État, Éditions du Cerf, Paris, 1989.
Phénoménologie et philosophie chrétienne, Éditions du Cerf, Paris, 1987.
La puissance de la Croix (anthologie de textes) Ed. Nouvelle Cité, 1982.
La Femme et sa destinée, Amiot-Dumont 1956

Texte d'Edith Stein sur le quotidien, avec Dieu...

« Il s’agit seulement d’avoir concrètement un petit coin tranquille où l’on puisse converser avec Dieu comme si rien d'autre n’existait - et cela chaque jour. Les heures du matin me semblent les plus favorables, avant de commencer le travail de la journée ; ensuite, il faut que l’on trouve là sa mission particulière, si possible pour chaque jour, et non par choix personnel ; enfin, que l’on se considère entièrement comme un instrument ; et spécialement que l’on regarde les forces avec lesquelles on doit travailler - dans notre cas, l’intelligence comme quelque chose dont nous ne nous servons pas nous-mêmes, mais dont Dieu se sert en nous.» Vous avez là ma recette. Chaque matin ma vie commence à nouveau, et chaque soir elle se termine. D’autres plans et projets, je n’en ai pas - naturellement, il y en a qui font partie du travail quotidien de la journée : la profession d’enseignante, par exemple, est impraticable autrement. Mais du souci pour le lendemain, il ne faut jamais en avoir. Vous comprendrez donc que je ne puis laisser passer ce que vous dites : que je suis « devenue quelque chose ». Il me semble que le rayon de mon travail doive s’étendre, mais cela ne change rien pour moi, je le pense réellement. On m’a demandé cela, et je l’ai entrepris, sans savoir encore ce que cela comporte et quel sera pratiquement le chemin."

                                                                    Edith Stein, lettre du 12 Février 1928, à Soeur Callista Kopf, Dominicaine (Lettres I, p.54ss)


Monastère du Carmel de Verdun
25, rue St Victor
03 29 86 03 97
Infos pratiques et @Contact

 

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.