• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye Notre-Dame de Venière

Quand la Bible nous tient...

Marie interroge Sœur Marie-Noël de l'Abbaye de Venière sur sa passion pour la Bible. Sœur Marie-Noël explique qu'elle a trouvé dans la Bible sa propre histoire et qu'elle y rejoint Dieu engagé dans l'histoire des hommes.

1
0
0
s2smodern

Rassembler le monde entier dans la louange !

abu gosh 14"En faisant scintiller notre lumière
 nous offrons aux autres l'envie d'en faire autant". Mandela

J'aimerais "en faire autant" pour la louange. En la découvrant, je voudrais offrir aux autres l'envie de la mettre aussi dans leur vie. Pour moi, moniale bénédictine, "vivre au désert", oui... mais en rassemblant le monde entier dans la louange... voilà mon désir !

Lire la suite

1
0
0
s2smodern

Le vœu de conversion de vie

voeu de conversin de vieLorsqu’on pense à la vie religieuse et aux vœux qui l'accompagnent, spontanément viennent à l'esprit pauvreté, chasteté et obéissance. Or, si beaucoup de religieux prononcent effectivement ces trois vœux, ce n'est pas le cas des bénédictins. Ceux-ci, le jour où ils s'engagent, promettent obéissance, stabilité (ce qui signifie rester dans la même communauté, et donc, sauf cas exceptionnel, dans le même lieu de vie) et … conversion de vie.
Ce dernier vœu recouvre une réalité très vaste, c'est tout l'être qui se trouve ainsi engagé. Et c'est très beau. C'est sans doute l'un des points clé de la vie bénédictine et c'est celui qui m'a conquise lorsque je me suis posée la question de la vie religieuse.

Lire la suite

1
0
0
s2smodern

La fédondité de la vie consacrée

fécondité de la vie consacréeLe plus grand sacrifice que le Christ m'a demandé en m'appelant à embrasser la vie monastique est certainement celui de ne jamais être maman, de ne jamais porter dans mon sein un tout petit qui vit en nous dès sa conception, que l'on est appelé à aider à grandir, à devenir homme, à devenir femme. Quel mystère merveilleux que celui de la maternité – mystère insondable qui nous introduit dans le mystère de Dieu, mystère de la vie qui jaillit d'un corps de femme. Mystère de ce bébé que la femme a la joie immense de recueillir sur son sein après l'avoir porté en son sein. La maternité est partie intégrante de la condition féminine. Alors comment, moi, vivre cette maternité ?

Lire la suite

1
0
0
s2smodern

Ma traversée du bonheur

Soeur Martine | Ma traversée du bonheur !"Heureux ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui la gardent", cette promesse de Jésus est fiable, je l’ai vérifié tout au long de ma vie de moniale bénédictine. Une existence ponctuée par les mots de l’Écriture, tels autant de repères, de phares, de sources où je puise ma force, aujourd’hui comme hier ... car ce sont eux qui m’ont rassurée dans les crises de ma jeunesse, puis quand j’avais peur du « saut » à faire pour répondre à l’appel divin. De même, depuis 35 ans, je chante chaque soir avec mes Sœurs un verset, qui est devenu essentiel pour moi : « Beaucoup demandent : qui nous fera voir le bonheur ? Sur nous Seigneur, que s’illumine ton visage ! Tu mets dans mon  cœur plus de joie que toutes leurs vendanges et leurs moissons ».

Lire la suite

1
0
0
s2smodern

Seul l'amour donne sens à la vie

Témoignage de vocation de Soeur Marie-Paul | VenièreToute personne, je pense, s'interroge sur le sens de  la vie.

Dans  mon expérience, cette question s'est posée dès mon enfance. L'accompagnement chrétien qui a marqué mon enfance apportait des réponses à ses interrogations fondamentales. Mais dans mon adolescence, j'ai rejeté les valeurs religieuses et nié l'existence de Dieu.

Lire la suite

1
0
0
s2smodern

Un Autre m'attirait

soeur-marie-noel-03L'adolescence est une bonne période pour découvrir l'Absolu...

C'est donc à 14 ou à 15 ans  que j'ai découvert ce Monastère de Venière et  après une discussion solide avec  une des sœurs (pendant 2 h !) sur le sens (que je croyais nul) de leur vie, j'ai décidé de revenir pour connaître cette Sœur atypique selon mes critères d'alors.

 Peu à peu, je sentis qu'un Autre m'attirait, comme un petit aimant  attire l'aiguille et qu'ici, j'allais apprendre à plus aimer, à avoir un cœur plus universel... Je suis donc entrée au Monastère bien des années après et ne l'ai pas regretté une demi seconde !

Lire la suite

1
0
0
s2smodern

Le Seigneur est la plénitude de la vie

soeur-marie-liesse-veniereJ'ai grandi dans une famille qui n'était pas pratiquante.

Mes parents m'ont mise au catéchisme comme ils m'ont mise à la danse classique, au judo, en colonie de vacance pour les vacances d'été ! A neuf ans, j'ai vécu quelque chose de décisif. En sortant d'une séance de catéchisme j'ai été saisie par une forte expérience : « Dieu est vérité ». Ce n'était pas une pensée abstraite, c'était un vécu, une réalité qui s'imposait à moi. J'ai compris avec tout mon être que Dieu seul était solide, fiable, qu'il pouvait combler mes attentes les plus profondes et toute ma vie.

Lire la suite

1
0
0
s2smodern

Je veux être toute à Jésus

Témoignage de sœur AndréComment avez-vous pensé à devenir bénédictine ?

J’y ai pensé dès l’âge de 5-6 ans, j’ai dit : « Moi, je veux être Sœur, je veux être toute à Jésus, au-dedans ». J’ai toujours été portée à l’oraison. J’ai toute ma vie été un peu bénédictine, un peu spéciale ! J’ai toujours aimé le silence, la pauvreté. Je voulais une grande simplicité. J’ai vécu autant que possible dans l’oubli de moi-même et l’amour de ma Communauté.
 

Lire la suite

1
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.